Distributeurs à proximité
compo image

Thermes de recherche fréquents

Distributeurs à proximité

Caractéristiques

Poinsettia, étoile de Noël

compo image
compo image

Besoins

Arrosage:
Petit
Lumière:
Soleil/semi-ombragé
Entretien:
Intensif

Période de floraison

Caractéristiques

Domaine d'application:
Plante d’intérieur, en été aussi à l’air libre ou sur le balcon
Hauteur de la plante:
10 à 80 centimètres
Couleur des fleurs:
Blanc, rouge, crème, abricot, jaune, bronze

Planter correctement

Entretenir le poinsettia

La plante de Noël favorite : le poinsettia (Euphorbia pulcherrima)

Son rouge soutenu rivalise de beauté avec les boules de Noël. Nous parlons ici d’une des plantes d’intérieur les plus prisées : le poinsettia. Cette jolie plante, également appelée étoile de Noël, connait surtout son heure de gloire à la période de Noël. Et ceci grâce à ses bractées aux couleurs vives : rouge, crème, blanc ou rose, le poinsettia crée une ambiance de fête derrière les fenêtres.

Origine et végétation

Le poinsettia (Euphorbia pulcherrima) fait partie de la famille des euphorbiacées (Euphorbiaceae). Alors que sous nos latitudes, cette jolie petite plante en pot nous ravit surtout durant la période de l’avent, dans sa patrie sud-américaine elle peut durer plusieurs années et former un arbuste pouvant atteindre six mètres de haut. Ce qui signifie aussi que votre poinsettia ne doit pas atterrir sur le tas de compost une fois les fêtes passées, mais qu’il peut vous accompagner durant de longues années. Découvrez ici comment bien soigner et entretenir votre poinsettia et le faire refleurir l’année suivante. Son nom botanique Euphorbia pulcherrima signifie par ailleurs « la plus belle des euphorbiacées », nom qui lui fut attribué par le botaniste Carl Ludwig Willdenow.

Bractées du poinsettia

Nous souhaitons d’abord dissiper une petite erreur qui semble bien ancrée : les jolies feuilles du poinsettia ne sont en aucune façon des fleurs, mais des bractées, disposées en étoile autour de la fleur. La fleur en elle-même est insignifiante : de la taille d’un petit-pois, minuscule et de couleur vert-jaunâtre. Comme ce n’est pas de telles fleurs qui peuvent attirer les abeilles, le poinsettia a tenté de se faire remarquer des insectes par des bractées colorées - et il semble y être parvenu avec brio.

Variétés préférées de poinsettias

La disposition stellaire des feuilles colorées ainsi que le fait que le poinsettia fleurisse à Noël ont contribué à la diversité des noms de cette plante, parmi lesquels l’étoile de Noël et parfois rose de Noël. C’est ainsi qu’une famille d’émigrants allemands en Californie proposait cette plante fleurissant à Noël sous le nom « d’étoile de Noël ».

Il existe de différentes variétés :

  • La variété aux bractées d’un rouge soutenu telle que « Christmas Glory Red » fait figure de grand classique parmi les différents cultivars.
  • Il en existe d’autres roses, blancs, crème ou jaunes. « Princettia Pink Picotee » est par exemple une jolie variété rose.
  • Le « Princettia Pure White » et « Alaska White » nous enchantent par leur blanc lumineux.
  • On trouve depuis quelque temps en jardinerie des variétés à bractées bicolores telles que « Ice Punch » rose et blanche ou « Jingle Bells Rock » blanche et rouge.
  • « Autumn Leaves » est un autre cultivar particulier à feuilles de couleur bronze doré, dont le nom fait plutôt référence à l’automne. Sa floraison commence d’ailleurs en septembre.

Le meilleur emplacement pour le poinsettia

Le poinsettia est une petite diva - du moins pendant Noël : il n’aime ni les courants d’air ni les températures basses, les recoins sombres ou l’air de chauffage sec. C’est pourquoi l’entretien est un peu plus difficile en hiver qu’en été, car l’aération provoque toujours l’infiltration d’un flux d’air froid dans les pièces chauffées.

Il est préférable de lui donner un emplacement clair. Les températures doivent être comprises entre 17 et 22 °C. Si votre poinsettia est près d’une fenêtre que vous devez ouvrir pour aérer la pièce, déplacez-le à un endroit protégé pendant ce temps. Le poinsettia ne supporte pas les courants d’air froids. Il est donc important de vérifier la qualité de la plante au moment de l’achat : si les poinsettias sont près d’une porte d’entrée ou dans un passage exposé en permanence à l’air froid, refrénez vos ardeurs ! Les plantes sont alors souvent endommagées et dépériront dans les jours qui suivent.

Dès que les températures remontent et que l’été s’annonce, vous pouvez sortir le poinsettia à exposition ensoleillée à semi-ombragée et à l’abri de la pluie. Par beau temps, il pourra ainsi profiter jusqu’en fin d’été de la chaleur du soleil. Lorsque des températures inférieures à 10 degrés sont annoncées, il faut rentrer le poinsettia à l’intérieur, car il est sensible au gel. Certes, il supportera brièvement des températures basses, par exemple de 10 degrés en automne pour aller de la jardinerie à chez vous, mais il est préférable d’être prudent si on souhaite en profiter longtemps. Dès le mois de septembre, il faut placer la plante pendant au moins douze heures dans l’obscurité, pour qu’elle refleurisse en hiver. Retrouvez les précautions à prendre en section « Faire fleurir un poinsettia ».

Planter et rempoter un poinsettia

Après l’achat et l’installation sur un rebord de fenêtre, vous pourrez tout d’abord profiter de ses jolies bractées. Ce n’est qu’au printemps qu’il faudra le planter ou le rempoter. La période la plus propice est en avril :

  • Choisissez alors un pot d’un diamètre supérieur au précédent. Veillez à ce que ce dernier soit doté de trous de drainage pour bien évacuer l’eau en excès. Les poinsettias ne supportent pas du tout l’humidité stagnante.
  • Déposez dans le pot une couche de drainage en granulés hydro suivie d’une couche de terreau de qualité.
  • Installez le poinsettia dans le pot et comblez les cavités restantes avec du terreau. Laissez une cuvette d’arrosage d’environ deux centimètres.
  • Puis tassez bien la terre et arrosez copieusement pour bien imbiber l’ensemble et faciliter ainsi la croissance du poinsettia.
  • Au bout d’un quart d’heure au plus tard, évacuez l’excédent d’eau dans le cache-pot ou la soucoupe.

Entretenir correctement

Entretenir le poinsettia

Arroser le poinsettia

Prudence est mère de sûreté - et propriétaire d’un poinsettia. En hiver, nombreux sont ceux qui ont tendance à trop arroser leur protégé. Cependant, l’humidité permanente peut provoquer le pourrissement racinaire, engendrant le jaunissement des feuilles et le dépérissement progressif de la plante.

En général, pendant l’hiver le poinsettia a moins besoin d’eau à la différence de l’été où ses besoins hydriques augmentent. Avant de l’arroser, vérifiez si la plante en a besoin : si la terre est humide, aucun arrosage supplémentaire n’est nécessaire. Si les couches supérieures sont déjà sèches, arrosez-le. Évacuez l’excédent d’eau dans le cache-pot ou la soucoupe, au plus tard dans les 15 minutes suivant l’arrosage.

Attention : arrosez directement au pied de la plante et non sur le feuillage ! Vous pouvez aussi bassiner la plante pendant une à deux minutes.

Fertiliser le poinsettia

Dès le mois de mars vous pouvez fertiliser votre poinsettia une fois par semaine avec un engrais doux pour garantir un apport suffisant de tous les oligoéléments et nutriments essentiels. Le poinsettia rentre en dormance vers la mi-septembre et ne nécessite alors plus d’apports de nutriments.

Tailler le poinsettia

Selon la taille de votre poinsettia, vous pouvez le rabattre d’environ 20 centimètres fin mai. Il est impératif de porter des gants pendant l’opération pour ne pas toucher la sève.

Faire refleurir un poinsettia

Si vous souhaitez faire refleurir un poinsettia de l’année passée, il faut lui imposer une cure d’obscurité pendant au moins douze heures par jour, au plus tard fin septembre. Mettez par exemple la plante dans une pièce seulement éclairée par la lumière du jour, et éteignez toute lumière artificielle dès le crépuscule. Il peut s’agir par exemple d’un débarras ou d’une chambre d’ami vacante. Si vous n’avez pas de lieu adapté, vous pouvez aussi poser une caisse ou un carton opaque sur la plante.

La plante a besoin de cette obscurité totale pour fleurir précisément en décembre et former ses bractées colorées. Il est important que le carton soit vraiment opaque. Si on ouvre la porte par inadvertance et qu’on laisse un peu de lumière filtrer dans la pièce ou si un réverbère se trouve juste devant la fenêtre, tous les efforts seront vains.

Multiplication de vos poinsettias

Les poinsettias peuvent être bouturés, le moment idéal étant au printemps. Pour que la multiplication réussisse, il faut que la tige ait huit bons centimètres de long. Prélevez les boutures et mettez-les tout de suite dans un verre d’eau tiède pour empêcher l’écoulement de la sève. Portez de préférence des gants pour vous protéger des irritations cutanées.

Mettez un peu de sable et de substrat de multiplication dans un bac de culture et plantez-y les boutures. Arrosez copieusement pour bien imbiber les boutures. Dans l’idéal, recouvrez les petites plantes d’un film plastique afin d’augmenter l’hygrométrie. Ceci est important, car tant qu’elles n’ont pas formé de petites racines, les plantes s’hydratent par les feuilles. Pour un bon apport d’oxygène et afin de prévenir les infections, ouvrez le film plastique plusieurs fois par jour pour aérer. Dix à 14 jours plus tard, ce film pourra être totalement supprimé.

Maladies et ravageurs

Comme les poinsettias sont des plantes vraiment délicates, qui ne supportent ni l’air chaud du chauffage, ni les températures froides ni les courants d’air, il est malheureusement possible que les ravageurs ou agents pathogènes jettent leur dévolu sur la plante si elle est affaiblie.

Ainsi les pucerons et cochenilles farineuses ou non peuvent attaquer votre poinsettia. Essuyez-les avec un chiffon humide ou récoltez-les à la main. Nous vous conseillons ensuite de pulvériser un produit phytosanitaire à base d’huile de neem, d’huile de colza ou d’essence d’orange. Il se peut par ailleurs en hiver que des araignées rouges élisent domicile dans votre poinsettia. Elles ne sont pas facilement détectables à l’œil nu, mais se manifestent par un dessèchement puis un dépérissement des bractées. L’utilisation d’un produit phytosanitaire adéquat s’avère utile ici aussi.

Le poinsettia est-il toxique ?

La sève de la plante contient des composants toxiques pouvant irriter la peau. Le poinsettia ne doit en aucun cas être consommé. Ne laissez pas les enfants et les animaux jouer avec le poinsettia et mettez ce dernier en sécurité hors de leur portée.

Partager

Inscription à la newsletter

Restez informés

Recevez des conseils d’entretien saisonniers et des inspirations concernant le jardin, le gazon, les plantes, la décoration et bien davantage dans notre newsletter.

 

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE INSCRIPTION!

 

Vous recevez dès à présent une confirmation électronique. Cliquez sur le lien qu’elle contient pour confirmer votre inscription.

Veuillez saisir votre adresse mail.

Veuillez confirmer votre accord en cochant la case.

compo image

COMPO. De belles plantes, tout simplement.

Peu importe que l’on ait deux mains gauches ou la main verte: ensemble pour une qualité de vie plus verte.

Suivez COMPO sur:

En savoir plus sur COMPO