Distributeurs à proximité
compo image

Thermes de recherche fréquents

Distributeurs à proximité

Caractéristiques

Pin de Norfolk

compo image
Araucaria heterophylla

Besoins

Arrosage:
petit
Lumière:
Soleil / mi-ombre
Entretien:
Bas

Caractéristiques

Domaine d'application:
Intérieur, jardin d’hiver
Hauteur de la plante:
30 cm à 2 m
Couleur des fleurs:
pas de fleurs

Planter correctement

Planter un pin de Norfolk

Origine du pin de Norfolk

Le pin de Norfolk est originaire des îles éponymes, à l’est de l’Australie. Pouvant atteindre en pleine nature 70 mètres de haut, le célèbre navigateur James Cook ne pouvait pas passer à côté, et ramena en 1773 pour la première fois un petit arbre en Angleterre. Comme le pin de Norfolk n’est pas rustique sous nos latitudes, il est depuis lors cultivé en bac ou en jardin d’hiver, où il peut atteindre 2 mètres de haut.

Le meilleur emplacement pour les pins de Norfolk en hiver

Un emplacement incorrect est la principale raison pour laquelle la plupart des pins de Norfolk dépérissent en quelques mois après Noël. Dans les îles de Norfolk, leur patrie d’origine, les pins sont habitués à une température maximale de 25 °C en été et 15 °C en hiver. Il fait donc bien trop chaud et trop sec dans nos intérieurs pour l’Araucaria heterophylla.

Le site idéal en hiver doit être clair, et les températures ne doivent pas excéder 18 à 20 °C. Placez de préférence le pot contenant le mini-sapin dans une pièce non chauffée dotée de grandes fenêtres ou dans un jardin d’hiver frais. Si vous souhaitez inviter le pin de Norfolk chez vous durant la période de Noël, veillez à lui apporter suffisamment d’humidité — par exemple par des pulvérisations d’eau ou avec un spray d’entretien foliaire spécial plantes vertes. Au terme de deux semaines maximum, soustrayez à nouveau le petit arbre au sauna domestique pour le réinstaller à un emplacement plus frais.

Bien faire passer l’été au pin de Norfolk

En été, le pin de Norfolk peut respirer un peu d’air frais sans problème. Il faut néanmoins veiller à ce qu’il ne soit pas exposé au soleil direct de midi avec des températures supérieures à 25 °C. Habituez-le de préférence progressivement en juin en l’installant à mi-ombre au jardin ou sur le balcon. Si vous ne pouvez pas l’installer en plein air, offrez-lui une place en été contre une fenêtre exposée à l’est ou à l’ouest. Dans les pièces exposées au sud, il est préférable de l’installer à quelques mètres de distance des fenêtres, car il risque de se dessécher rapidement, compte tenu du volume de terre limité en bac.

Planter un pin de Norfolk — choix du pot et du substrat

Un sapin cultivé durablement en bac n’est pas spécialement courant. Il est donc essentiel pour assurer sa longévité qu’il se sente bien en bac. Le plus grand ennemi des pins de Norfolk est l’humidité stagnante. Veillez par conséquent à ce que les trous de drainage du pot en plastique ne soient pas obstrués et évacuez toujours immédiatement l’excès d’eau d’arrosage du cache-pot. La structure du terreau est également décisive pour le bien-être du pin. Comme presque tous les résineux, le pin de Norfolk apprécie les sols légèrement acides à forte teneur en sable.

Un terreau pour rhododendrons et hortensias, ameubli avec une bonne portion de sable, est donc parfait.

Notre conseil

N’installez jamais votre pin de Norfolk dans un recoin sombre. Il aura alors tendance à pencher vers la lumière par tropisme et ses belles branches étagées seront bien plus courtes du côté non exposé.

Entretenir correctement

Entretenir le pin de Norfolk

À quelle fréquence faut-il arroser les pins de Norfolk ?

Afin d’éviter le pourrissement des racines en pot, il est très important de toujours laisser sécher la motte avant de l’arroser à nouveau. Un excès d’arrosage provoquera la chute des aiguilles et le jaunissement du pin. Pour l’arroser correctement, il est important de connaître son cycle végétatif : au printemps et en été, pendant sa croissance et lorsqu’il fait chaud, un arrosage hebdomadaire peut déjà s’avérer nécessaire. Le pin de Norfolk apprécie aussi beaucoup une pulvérisation d’eau fraîche si les journées d’été sont chaudes.
Sinon, durant la saison froide lorsque ce petit arbre est en dormance hivernale, les besoins d’arrosage sont quasiment nuls. En hiver, si le pin de Norfolk est à un emplacement frais, les arrosages peuvent être suspendus intégralement pendant 2 à 3 mois.

Par ailleurs, ces arbres préfèrent être arrosés à l’eau de pluie non calcaire.

À quelle fréquence faut-il fertiliser un pin de Norfolk ?

Comme toutes les plantes en bac, le volume de terre à disposition est limité, raison pour laquelle les fertilisations régulières s’imposent. Sinon les nutriments disponibles nécessaires à leur survie seront intégralement épuisés au bout de 1 à 2 ans et la plante dépérira progressivement.

Le cycle végétatif de la plante est également prépondérant pour les fertilisations : d’avril à septembre, durant la phase de croissance, fertilisez l’Araucaria heteorphylla avec un engrais liquide toutes les 3 à 4 semaines. En raison de leur prédilection pour les terres acides, un engrais spécial hortensias et rhododendrons est idéal. En octobre, réduisez progressivement les apports d’engrais pour les arrêter totalement de novembre à février. En mars, vous pouvez recommencer par un mélange doux de nutriments, pour sortir le pin de Norfolk de sa dormance hivernale.

Quelle est la fréquence de rempotage d’un pin de Norfolk ?

Si le pin de Norfolk est bien entretenu, ses racines auront complètement colonisé le pot en trois à quatre ans. Il sera alors temps de le rempoter. Toutefois, l’augmentation de l’espace implique que le petit arbre ne s’arrêtera pas de grandir au fil des ans. Si vous souhaitez éviter que votre pin de Norfolk n’atteigne un mètre ou plus, il peut s’avérer préférable de faire suffisamment d’apports d’engrais de sorte à conserver la plante dans son ancien pot, bien nourrie et en bonne santé. Vous pouvez ainsi augmenter les intervalles de rempotage de 6 à 7 ans.

Peut-on tailler un pin de Norfolk ?

Il est préférable de renoncer totalement à tailler un pin de Norfolk, car il ne sera généralement plus en mesure par la suite de rétablir complètement un port homogène. Recherchez plutôt un emplacement clair, pour favoriser une croissance symétrique. Pour ce faire, tournez le pot régulièrement sur le rebord de fenêtre pour que les branches soient au maximum éclairées de toutes parts.

Maladies fréquentes et ravageurs des pins de Norfolk

En hiver, s’il fait trop chaud, les pins de Norfolk sont sensibles aux cochenilles. Les thrips ont également une prédilection pour l’aisselle des aiguilles, où on les y remarque à peine. Pour vous débarrasser de ces insectes suceurs, traitez le pin de Norfolk avec un produit de lutte contre les ravageurs de plantes d’intérieur.

Partager

Inscription à la newsletter

Restez informés

Recevez des conseils d’entretien saisonniers et des inspirations concernant le jardin, le gazon, les plantes, la décoration et bien davantage dans notre newsletter.

 

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE INSCRIPTION!

 

Vous recevez dès à présent une confirmation électronique. Cliquez sur le lien qu’elle contient pour confirmer votre inscription.

Veuillez saisir votre adresse mail.

Veuillez confirmer votre accord en cochant la case.

compo image

COMPO. De belles plantes, tout simplement.

Peu importe que l’on ait deux mains gauches ou la main verte: ensemble pour une qualité de vie plus verte.

Suivez COMPO sur:

En savoir plus sur COMPO