Distributeurs à proximité
compo image

Thermes de recherche fréquents

Distributeurs à proximité

Caractéristiques

Chrysanthèmes

compo image
compo image
compo image
compo image
compo image

Besoins

Arrosage:
moyen
Lumière:
Soleil / mi-ombre
Entretien:
Moyen

Période de floraison

Caractéristiques

Domaine d'application:
Plates-bandes, massifs, balcon, terrasse
Hauteur de la plante:
20 à 50 cm
Couleur des fleurs:
Blanc, orange, jaune, rouge, rose

Planter correctement

Planter des chrysanthèmes

Le bon emplacement pour les chrysanthèmes

Lorsqu’en septembre la plupart des plantes fleuries commencent à battre en retraite, le chrysanthème resplendit de tout son éclat. La fraîcheur de l’automne est vraiment bénéfique à ses fleurs, car le chrysanthème aime certes la lumière, mais n’apprécie pas les emplacements trop chauds et ensoleillés, au risque d’altérer la splendeur de sa floraison en quelques jours. Un emplacement mi-ombre est précisément adapté aux chrysanthèmes en bac ou en pleine terre, pour la plus longue floraison possible.

Toutefois le chrysanthème a fort à faire avec un des défis de l’automne : les pluies continues abîment les fleurs et les racines de la plante. Veillez donc à ce que la terre soit bien drainée à l’emplacement choisi afin de prévenir toute formation d’humidité stagnante. Pour les chrysanthèmes en bac, installez-les de préférence contre le mur de la maison ou sous un auvent, afin que les fleurs ne pâtissent pas trop de la pluie qui risquerait à la longue de les faire pourrir.

Planter des chrysanthèmes

En pleine terre :

La plantation de chrysanthèmes en pleine terre n’est intéressante que pour les variétés vivaces. Pour résister à l’hiver, ces fleurs d’automne doivent pouvoir avoir le temps de s’installer. Il convient donc de planter les chrysanthèmes en terre dès le printemps, soit bien avant la floraison. La vivace aura ainsi suffisamment de temps avant l’été pour développer de robustes racines. Le critère le plus important pour une bonne longévité des chrysanthèmes dans un massif est un sol bien drainé. Des sols limoneux à argileux ou fortement tassés doivent être impérativement ameublis par un apport de gravier fin ou de sable avant la plantation de chrysanthèmes, au risque que l’humidité des mois d’hiver ne provoque une pourriture racinaire.

En bac :

Les chrysanthèmes en bac peuvent être plantés en août ou en septembre - juste à temps pour le début de la floraison. Veillez impérativement lors du choix du pot à ce que l’excès d’eau puisse s’écouler facilement. Une couche d’éclats de terre cuite ou de graviers au fond du pot évite aux trous de drainage de se colmater. Le substrat doit être également bien perméable et riche en nutriments. Il peut de même s’avérer judicieux d’ameublir le terreau en apportant un peu de sable.

Remarque sur les chrysanthèmes d’automne

Les chrysanthèmes d’automne sont très difficiles à conserver durant l’hiver, car ils sont très gélifs. Ils sont en outre appelés plantes de jours courts. Ce qui signifie qu’ils ne fleurissent que lorsque la durée du jour est inférieure à 10 heures

Entretenir correctement

Entretenir les chrysanthèmes

Bien arroser les chrysanthèmes

L'arrosage de cette fleur d’automne demande un certain doigté. Durant les mois d’automne bien pluvieux, il n’est parfois absolument pas nécessaire de les arroser. Si au contraire, il fait encore chaud et sec, les chrysanthèmes en pleine floraison peuvent avoir vraiment soif. Par principe : arrosez uniquement en fonction des besoins et n’arrosez jamais en pluie, mais toujours directement au niveau de la motte. Car il est fréquent que leur croissance soit si dense, qu’ils pourrissent rapidement en cas d’humidité trop forte, que ce soit du fait des arrosages ou de la pluie.

L'absence de pluie stimule la magnificence de la floraison des chrysanthèmes. Il est donc préférable d’installer les plantes en bac sous un auvent ou à l’abri contre un mur de maison. Si vous avez planté un exemplaire en pleine terre, éclaircissez-le tout de suite après plantation afin qu’il puisse mieux sécher après une averse. Puis supprimez toutes les parties végétales inférieures en contact avec le sol. La suppression des fleurs fanées est également importante, afin que l’eau de pluie ne stagne pas simplement sur la masse fleurie, provoquant le pourrissement de ces dernières entre les boutons fraîchement formés.

Bien fertiliser les chrysanthèmes

En pleine terre :

Les chrysanthèmes ont un besoin très élevé en nutriments. Il n’est toutefois pas nécessaire de fertiliser les plantes annuelles servant de décoration à l’automne. Les nutriments présents dans le substrat suffisent amplement pour la courte durée de vie de ces plantes. Quant aux variétés de chrysanthèmes vivaces plantés en massif, il est essentiel d’apporter un engrais de démarrage au printemps, lorsque la plante a besoin de forces pour redémarrer après l’hiver. Vous pouvez incorporer superficiellement dans la terre un engrais à libération prolongée pour plantes de massif et en bacs ou vivaces. Effectuez une deuxième fertilisation enrichie en potassium en juillet pour stimuler la mise à fleurs du chrysanthème.

En bac :

Pour former une belle masse de fleurs, les chrysanthèmes vivaces cultivés en bac ont besoin de beaucoup de nutriments. Un engrais de démarrage après l’hivernage est ici aussi décisif. Comme les apports en nutriments et l’activité du sol sont limités, il est préférable de fertiliser vos chrysanthèmes régulièrement avec un engrais liquide pour plantes fleuries ou plantes cultivées en bac ou en balconnière. Le besoin en nutriments augmente parallèlement à l’opulence de la floraison : en mai et juin deux fertilisations par mois suffisent amplement, dès que les premiers boutons se forment en août, faites un apport d’engrais une fois par semaine dans l’eau d’arrosage. Avant chaque fertilisation contrôlez toujours si la plante absorbe bien les apports liquides et réduisez-les si nécessaire.

Tailler les chrysanthèmes vivaces

En ce qui concerne les chrysanthèmes annuels, il suffit d’ôter régulièrement les fleurs fanées et de veiller à ce que le port ne soit pas trop compact, au risque que la plante ne pourrisse sous sa propre masse foliaire. Il faut donc l’éclaircir si besoin est.

Les chrysanthèmes vivaces en bac ou en pleine terre doivent être en outre taillés au printemps. Durant l’hiver, laissez impérativement sur la plante les parties végétales fanées, car elles constituent une précieuse protection contre le gel avant le redémarrage. Lorsque les premiers rameaux verts pointent en dessous, vous pouvez rabattre les chrysanthèmes à raison d’un tiers de leur hauteur de végétation initiale.

Si les chrysanthèmes vivaces perdent au fil des ans leur port compact, il est possible d’intervenir en pinçant légèrement la plante durant l’été jusqu’à formation des premiers boutons. La suppression des premières mises à fleur permet également de forcer le chrysanthème à avoir un port compact, plus ramifié.

Hivernage des chrysanthèmes

En pleine terre :

Plantés dès le printemps, les chrysanthèmes en pleine terre ont besoin d’une protection adéquate contre le gel durant l’hiver. Il est néanmoins déconseillé de les protéger par du feuillage ou du mulch, car ils sont susceptibles de pourrir très rapidement sous celui-ci. La meilleure protection hivernale des chrysanthèmes en pleine terre est donc une couverture de brindilles de sapin ou un non-tissé, des matériaux qui ne conservent pas l’humidité.

En bac :

Il est déconseillé d’hiverner à l’air libre les chrysanthèmes cultivés en bac. Ces plantes sensibles à l’humidité stagnante recevront trop d’humidité et risquent de pourrir ou de geler complètement dans leur pot. Il est donc préférable de les hiverner dans une serre non chauffée, un garage ou un abri de jardin. À la rigueur, un hivernage sous un auvent avec une protection par un non-tissé peut convenir.

Hiverner les chrysanthèmes achetés en automne

Vous avez acheté à l’automne un chrysanthème vivace et vous souhaiteriez quand même le garder en bonne santé jusqu’au printemps suivant ? La plantation en bac est, dans un premier temps, la meilleure solution. Cette fleur d’automne vivace pourra être hivernée à un endroit protégé avant d’emménager à son emplacement définitif au printemps suivant.

Multiplier les chrysanthèmes

La méthode la plus simple pour multiplier les chrysanthèmes vivaces est par division de la motte au printemps avant le redémarrage. Si vous avez une plante particulièrement robuste et florifère, il peut s’avérer aussi judicieux de la multiplier par bouturage, cette méthode présentant l’avantage notable que chaque bouture reproduit à l’identique les propriétés positives de la plante-mère.

Multiplication des chrysanthèmes par bouturage - voici comment procéder

  1. Le meilleur moment pour prélever des boutures de chrysanthèmes est de mai à juillet. À cette époque, la plante est très vigoureuse et ne risque pas de s’épuiser à alimenter un grand nombre de fleurs.
  2. Coupez quelques jeunes pousses en dessous d’un nœud d’une branche principale et ôtez les feuilles du bas. Les meilleurs résultats sont obtenus en prélevant la bouture directement sous une paire de feuilles. Le cas échéant, il peut être nécessaire de la raccourcir quelque peu afin qu’elle mesure entre 3 et 5 cm de long.
  3. Plantez les jeunes pousses dans des godets remplis d’un terreau nutritif et protégez-les de l’évaporation en les plaçant dans une mini-serre. Vous pouvez aussi placer les pots « à l’étouffée » sous un film transparent de sorte que les boutures non encore enracinées aient suffisamment d’humidité ambiante en dessous et ne se dessèchent pas.
  4. Installez les pots avec leurs couvercles de culture à un endroit clair, à une température ambiante d’environ 20 °C. Durant les premières semaines, les boutures de chrysanthèmes ne supportent pas les rayons directs du soleil ni les fortes chaleurs.
  5. Elles doivent être maintenues suffisamment humides surtout durant les semaines précédant la formation de racines. Mais veillez également à ce que l’humidité ne soit pas excessive sous le couvercle de culture, n’oubliez pas d’aérer quotidiennement. Le chrysanthème a formé de nouvelles racines lorsque la bouture commence à pousser et à former de nouvelles feuilles.
  6. Pour mettre toutes les chances de votre côté, nous vous conseillons de ne pas encore repiquer en pleine terre vos chrysanthèmes la première année. Installez-les de préférence dans un bac plus grand avec un terreau enrichi en nutriments et hivernez-les à un endroit protégé et frais. L’année suivante, les petits chrysanthèmes auront suffisamment de force pour être alors cultivés en pleine terre.

Notre conseil

Éliminez régulièrement les tiges fanées pour prolonger la saison de floraison des chrysanthèmes.

Partager

Inscription à la newsletter

Restez informés

Recevez des conseils d’entretien saisonniers et des inspirations concernant le jardin, le gazon, les plantes, la décoration et bien davantage dans notre newsletter.

 

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE INSCRIPTION!

 

Vous recevez dès à présent une confirmation électronique. Cliquez sur le lien qu’elle contient pour confirmer votre inscription.

Veuillez saisir votre adresse mail.

Veuillez confirmer votre accord en cochant la case.

compo image

COMPO. De belles plantes, tout simplement.

Peu importe que l’on ait deux mains gauches ou la main verte: ensemble pour une qualité de vie plus verte.

Suivez COMPO sur:

En savoir plus sur COMPO