Distributeurs à proximité
compo image

Thermes de recherche fréquents

Distributeurs à proximité

Caractéristiques

Blattes

compo image
compo image

Caractéristiques

Site d'infestation:
Maison et jardin
Symptômes:
Blattes dans la maison
Apparence:
insectes marron de qui ressemblent à des scarabées, 10 à 30 mm

Période d'infestation

Description

Blattes

Oh ! Mais qu'est-ce qui vient de sortir de sous le placard ? – Les cafards sont rapides, agiles et extrêmement désagréables à regarder à cause de leur long corps marron et de leurs membres très fins. Pourtant, il est rare de les apercevoir car ils fuient la lumière. Ils adorent se loger dans les cuisines et les celliers où ils se nourrissent d'aliments ouverts qui traînent, de miettes de pain tombées sur le sol, où encore d'autres restes succulents.

Le problème avec les cafards, c'est qu'ils sont dangereux pour la santé. Ils peuvent transmettre des pathogènes comme les salmonelles, les Helicobacter pyloris ou d'autres parasites intestinaux. Par ailleurs, leurs excréments ainsi que les restes de leur mue ou de leur salive peuvent déclencher des allergies et de l'asthme. C'est pourquoi vous devez agir rapidement dès l'apparition de cafards dans votre lieu de vie !

Cafards - trois espèces largement répandues

Le terme « cafards » regroupe trois espèces de blattes largement répandues : la blatte germanique, la blatte américaine et la blatte orientale. On trouve notamment la blatte américaine en Asie du Sud, en Amérique du Nord et dans les régions chaudes d'Europe. La blatte orientale et la blatte germanique sont bien plus répandues dans nos régions tempérées.

Quel emplacement privilégient les cafards ?

En général, les cafards aiment les endroits plutôt chauds, humides et sombres. C'est pourquoi on les retrouve dans les restaurants, les boulangeries, les grandes cuisines, les brasseries, les piscines, les appartements ou les maisons. Ils cherchent un endroit à proximité de nourriture, par exemple dans le cellier, la salle à manger ou encore la cuisine. Et ils ne suivent pas un régime « low carb » – la cafard ne résiste pas aux féculents !

Les cafards adorent l'obscurité et fuient la lumière. Ainsi, ils ne sortent la plupart du temps de leur cachette que la nuit et restent toute la journée dans des fentes ou des fissures. Alors si vous apercevez un cafard filer à travers votre logement en pleine journée, cela veut dire qu'il n'avait plus assez de place dans les fentes ou dans les fissures – et donc que l'invasion est de plus en plus importante. Ou alors il s'agit d'Ectobiinae inoffensifs qui sont actifs en journée et bien plus à l'aise avec la lumière. Par conséquent, regardez bien à quelle bestiole vous avez affaire avant d'utiliser des insecticides.

Reconnaître les blattes : Ectobiinae versus cafards

On rencontre rarement dans la cuisine les espèces de blattes qui appartiennent aux Ectobiinae. Elles préfèrent le compost ou le sol des forêts. Car contrairement aux cafards, les Ectobiinae se nourrissent d'éléments végétaux en décomposition. Chose qu'ils ne risquent pas de trouver dans les placards du cellier.

Cependant, il peut arriver qu'un ou deux Ectobiinae se soient perdus dans notre maison. La blatte forestière ambrée est par exemple très répandue. Mais tandis que les blattes forestières ambrées peuvent se déplacer en volant et sont actives en journée, les espèces de cafards ne vont généralement pas au-delà du vol plané malgré les ailes dont elles disposent. Seule la blatte américaine est capable de voler – mais cette espèce de blatte est rare en Europe centrale. Par ailleurs, elle vole très peut et vit la nuit. Alors si vous voyez une blatte qui vole en journée, il y a très peu de chances que ce soit une blatte américaine. Si vous surprenez une blatte non pas en train de voler mais en train de courir – surtout lorsqu'elle disparaît dans sa niche - elle sera plus difficile à identifier. Cela pourrait être tout aussi bien une blatte germanique ou un cafard. Toutefois, il est généralement difficile d'identifier une blatte pendant qu'elle court : ces bestioles peuvent se révéler terriblement rapides. Ainsi la blatte orientale peut aller à plus de 5 km/h. Il existe même des courses de cafards au cours desquelles les blattes s'affrontent.

Que ce soient des Ectobiinae ou des cafards - installez rapidement un appât pour mettre fin à cette visite indésirable. Si vous êtes parvenu à capturer l'envahisseur, voici quelques indications pour les différencier :
les blattes germaniques mesurent entre 13 et 16 mm et les blattes forestières ambrées entre 9 et 15 mm. Toutes deux ont une couleur similaire, allant du marron clair au marron foncé. Mais en regardant de plus près, on observe chez la blatte germanique deux rayures verticales au niveau de la collerette.

La blatte orientale est un peu plus facile à différencier. Ce cafard mesure entre 20 et 30 mm et possède un corps plus large. Il possède donc un aspect nettement « plus puissant » que la petite Ectobiinae plutôt svelte. Par ailleurs, la couleur de son corps est bien plus sombre, le plus souvent marron foncé ou noire.

Lutte

Lutter contre les cafards

Si vous avez été envahi par des cafards représentant un risque sanitaire, il existe plusieurs possibilités de les combattre.

Tout d'abord, retirez toutes les denrées ouvertes qui traînent et nettoyez soigneusement le sol et l'ensemble des tablettes. Si vous ne savez pas vraiment d'où viennent les cafards, évacuez tous les meubles de la cuisine et regardez où se trouvent les fentes et les fissures à l'intérieur de votre logement et qui pourraient servir de cachettes pour les blattes. Ensuite, nous vous recommandons un spray spécial pour agir rapidement et facilement contre les cafards. Si vous n'êtes pas sûr d'avoir trouvé toutes les fissures, vous pouvez déposer en parallèle un appât avec une substance attractive. Ainsi les blattes seront attirées hors de leur cachette. Elles vont absorber la substance à l'intérieur de l'appât et mourir. Votre cuisine sera alors rapidement débarrassée des blattes pathogènes. Une fois le travail terminé, vous devez bien nettoyer et essuyer toutes les surfaces pour éviter les restes d'excréments et de mue.  

En cas d'invasion importante, il est possible que plus d'une habitation soit touchée. Par conséquent, informez-en votre propriétaire si vous êtes locataire.

Prévenir les cafards

En règle générale, le risque d'invasion augmente considérablement si vous cuisinez beaucoup et produisez donc des déchets biodégradables, et peut-être si en plus vous possédez un chien ou un chat dont la gamelle se trouve dans la cuisine. Voici quelques conseils pour éviter une invasion :

  1. Ne pas laisser de denrées ouvertes
  2. Ne pas laisser traîner des restes de nourriture trop longtemps, mais bien débarrasser
  3. Éliminer régulièrement les déchets résiduels et biodégradables, surtout en été
  4. Nettoyer les surfaces des tablettes après chaque utilisation
  5. Passer régulièrement l'aspirateur sur les sols, surtout lorsqu'il y a beaucoup de miettes, et passer régulièrement la serpillère
  6. Nettoyer les gamelles des animaux après chaque repas

Avec de telles mesures, vous empêcherez les cafards de se nourrir de vos restes. Ces actions sont très importantes, surtout après une invasion de blattes. Car les cafards peuvent survivre pendant des semaines sans boire ni manger – et réapparaître dès l'apparition des prochaines miettes.

Le mythe du cafard invincible

Les cafards existent depuis plus de 300 millions d'années et sont extrêmement résistants : non seulement ils peuvent survivre de longues périodes sans boire ni manger, mais ils peuvent même vivre quelques jours sans tête. Cela s'explique, pour faire simple, par leur système nerveux très étendu qui se trouve dans chacune de leurs parties du corps – et pas seulement dans la tête. Même les rayonnements radioactifs ne peuvent pas autant leur nuire qu'à nous, humains.

Ainsi le mythe d'après lequel le cafard serait invincible et capable de survivre à des guerres nucléaires ne vient pas de nulle part. Cependant, bien d'autres insectes sont capable de résister à une exposition aux radiations élevée. Et il y a bien un moment où même les cafards ne pourront plus la supporter. Le cafard n'est donc pas invincible.

Et il existe un autre élément capable de les faire souffrir : les cafards meurent à partir de - 10 °C. C'est pourquoi ils aiment tant séjourner dans des logements chauds. Ils s’épanouissent pleinement à une température comprise entre 20 et 29 °C.

Partager

Inscription à la newsletter

Restez informés

Recevez des conseils d’entretien saisonniers et des inspirations concernant le jardin, le gazon, les plantes, la décoration et bien davantage dans notre newsletter.

 

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE INSCRIPTION!

 

Vous recevez dès à présent une confirmation électronique. Cliquez sur le lien qu’elle contient pour confirmer votre inscription.

Veuillez saisir votre adresse mail.

Veuillez confirmer votre accord en cochant la case.

compo image

COMPO. De belles plantes, tout simplement.

Peu importe que l’on ait deux mains gauches ou la main verte: ensemble pour une qualité de vie plus verte.

Suivez COMPO sur:

En savoir plus sur COMPO