Distributeurs à proximité
compo image

Thermes de recherche fréquents

Distributeurs à proximité

Caractéristiques

Rats

compo image

Caractéristiques

Site d'infestation:
À l’intérieur (grenier ou cave) et à l’extérieur
Symptômes:
Couinements, grognements ou grattements - surtout de nuit, odeur d'ammoniac persistante, crottes fermes et oblongues, traces de rongement sur les emballages alimentaires, trous dans le jardin
Apparence:
Long corps mince de 20 à 30 cm (hors queue), pelage gris foncé ou noir, longue queue nue

Période d'infestation

Description

Rats

Reconnaître les infestations de rat - Différences entre rats et souris

Les rats comme les souris font partie du groupe des « souris et rats de l’Ancien Monde » (Murinae) an. Celui-ci se décompose en différents types de rongeurs, dont les rats (rattus) et les souris (mus). Les rats adultes et les souris sont facilement différentiables ne serait-ce que par leur aspect et leur taille : les rats sont en général plus gros que les souris et ont la plupart du temps un pelage plus sombre.

La souris grise (Mus musculus) mesure trois à dix centimètres et son pelage est gris clair à brun. Le ventre est souvent plus clair que le reste du corps. Un rat noir (Rattus ratus) atteint à l’inverse les vingt centimètres et son pelage est noir. Le ventre est de la même couleur que le reste du corps. Dans certains pays, le rat noir est devenu extrêmement rare, voire menacé d’extinction. Aujourd’hui c'est d’avantage le surmulot (Rattus norvegicus) qui évolue dans notre environnement. Celui-ci mesure encore dix centimètres de plus que le rat noir, et son pelage est marron ou gris foncé. Il se rencontre surtout dans les canalisations (« rat d'égout »), mais peut aussi s’introduire dans les logements ou sortir au grand air.

Le surmulot se différencie nettement de la souris par sa taille, une distinction moins aisée en présence de jeunes rats, car les petits individus ou les juvéniles ressemblent fort à des souris. La taille des oreilles et la longueur de la queue permettent de les identifier. Chez les souris, les oreilles sont, par rapport au corps, plus grandes que chez les rats. En revanche, la queue est plus longue chez les souris que chez les rats, par rapport à la longueur totale de l’animal. Par ailleurs les rats ont une queue soi-disant nue et écailleuse, même si au sens strict du terme, de fins poils poussent entre les écailles. La queue de la souris est nettement poilue. 

Comme les rats et les souris sont généralement des animaux nocturnes et sont de plus très farouches, il n’est pas si simple de les apercevoir. Leurs excréments sont un autre indice : certes ceux des rats et des souris se ressemblent fortement - fermes et en grain de riz. Toutefois les crottes de rat sont plus grandes que celles des souris, du fait de la taille de leurs propriétaires respectifs.

Si ceux-ci vivent par exemple dans les interstices d'un plafond ou d’un mur, le bruit est un très bon indice : les souris sont bien plus silencieuses et on entend tout au plus un faible bruit. Les rats sont bien plus bruyants : en plus des couinements, ils émettent des bruits de fouissement et de grattement bien audibles.

Vous êtes confrontés à des souris ? Retrouvez plus d’informations ici.

Reconnaître une infestation de rats - quel est l’endroit de prédilection des rats ?

1. AU JARDIN

Vous avez découvert un rat dans le jardin ? Ou bien un rat prend un bain dans votre piscine ? Et ceci de plus en plein jour ? Alors n’hésitez pas longtemps, car si vous apercevez des rats en plein jour dans le jardin, il y a fort à parier qu’ils sont présents en bien plus grand nombre. Les indices peuvent être par exemple des trous verticaux dans le jardin. Pour savoir précisément s'il s'agit d'un trou de rat ou d’un autre animal, reportez-vous à cet article. Les excréments permettent aussi de déduire s'il s’agit d'une infestation de rats.

Qu’est-ce qui attire les rats au jardin ? Dans leur recherche de nourriture, les rats s’orientent à l’odeur. Si vous avez un tas de compost à l’air libre dans le jardin, où vous déposez des restes de fruits voire des reliefs de repas, l’odeur qui en émane indique au rat une source de nourriture prometteuse. La nourriture pour oiseaux peut aussi les attirer. Une fois trouvés, le compost et la nourriture pour oiseaux sans cesse renouvelée sont un véritable pays de cocagne pour eux.

2. DANS LA MAISON

Certes les rats domestiques peuvent être aussi détenus comme animaux de compagnie, mais si l’on tombe à l’improviste sur un rat se promenant dans la maison, le choc est grand. Toutefois ils n'apparaissent généralement pas au grand jour, mais laissent plutôt leurs traces derrière eux. Il peut s’agir de traces de rongement sur du bois, du plastique ou des emballages alimentaires. Les crottes ou l’odeur ammoniaquée de l’urine persiste lorsque les rats se retirent dans leur cachette de jour. Ils apprécient les caves des maisons, surtout s’il y a un cellier ou si vous y conservez les poubelles. Les rats des caves sont la plupart du temps des surmulots, tandis que ceux du grenier sont en général des rats noirs. Car les surmulots vivent de préférence dans des galeries souterraines, tandis que les rats noirs affectionnent les endroits secs et chauds.

Comment les rats pénètrent-ils à l’intérieur ? Les surmulots en particulier arrivent la plupart du temps par les égouts. Ce sont de fantastiques grimpeurs - leur longue queue, éveillant la nausée chez beaucoup de gens, leur est précieuse pour prendre prise et se balancer, et les poils très fins leur servent de capteurs et leur permettent de s’orienter. Mais ces ravageurs peuvent aussi se faufiler à l’intérieur par des trous ou d’autres ouvertures, même minimes.

Que mangent les rats ?

Les rats sont omnivores – peu importe que la nourriture soit d'origine animale ou végétale, ils jettent leur dévolu sur tout ce qu'ils trouvent. Mais qu’est-ce que les rats préfèrent manger ? Il semble que le lard, la viande, la saucisse et le fromage figurent tout en haut de leur menu préféré, qui comprend également les sucreries telles que le nougat au praliné ou du beurre de cacahuète et bien sûr la nourriture pour animaux conçue spécifiquement pour les rongeurs comme les lapins ou les hamsters ou pour les oiseaux. Les rongeurs sont aussi attirés au jardin par les fruits tombés à terre.

Jusqu’à quel âge vivent les rats ?

Les rats sauvages vivent généralement de un à trois ans. Toutefois ce sont des animaux très intelligents qui s'adaptent rapidement aux modifications de leur environnement, ce qui associé à une forte capacité reproductive, pose vite problème. Car en à peine deux mois, ils arrivent à maturité reproductive et la gestation n’est que de trois semaines. En moyenne une portée comprend huit à neufs ratons, la mère est tout de suite à nouveau fécondable. De cette façon la population d’une meute peut exploser rapidement et devenir une vraie plaie.

Quel danger le rat représente-t-il pour l’être humain ?

Les rats sauvages peuvent être le vecteur de transmission de maladies dangereuses telles que salmonelles, SARS (syndrome respiratoire aigu sévère), typhus, peste ou choléra. Cette transmission doit néanmoins avoir lieu par contact direct, de sorte que le risque est plutôt faible. Quelques agents pathogènes sont toutefois transmis par les crottes, l’urine ou la salive. Ceci est par exemple le cas de l’hantavirus. Il suffit la plupart du temps que les virus soient pris dans un tourbillon et inhalés. Un contact direct avec le rat lui-même ou ses excréments, son urine et sa salive n’est donc pas une condition préalable à la transmission de maladies. Par ailleurs, il est possible que des puces et des tiques soient transmises du rat à l’homme, véhiculant ainsi les agents pathogènes dans son organisme.

Parallèlement aux risques sanitaires liés à la transmission de maladies, il y a aussi le risque que des câbles soient grignotés, ce qui peut provoquer des défaillances techniques voire dans le pire des cas des incendies.

Les rats ont-il peur des humains ?

En règle générale, les rats s'enfuient lorsqu’ils rencontrent des humains. Toutefois ils peuvent devenir très agressifs s’ils se trouvent acculés. Des sauts jusqu’à 50 centimètres de hauteur et des morsures peuvent donc être dangereuses.  

Lutte

Chasser et lutter contre les rats

Que faire contre les rats ?

S’il s'agit de rats isolés, les chasser peut suffire à résoudre le problème. Mais ce n'est pas efficace pour des meutes entières, de sorte qu'il faut privilégier la lutte. Les mesures de prévention peuvent aider à limiter dès le début la survenue de rats. Et après les avoir chassés ou combattus, il est impératif de prendre des mesures adéquates pour prévenir toute réinfestation. Nous vous indiquons ci-après quelques mesures préventives et différentes méthodes pour chasser la vermine ou lutter contre elle.

compo image

Mesures préventives contre les rats

Les rats sont mus surtout par la recherche de nourriture. Suivez les conseils suivants :

  • Veiller à enfermer votre nourriture dans des boîtes et bocaux bien hermétiques.
  • Les reliefs de repas doivent être jetés dans des poubelles verrouillables et éliminés régulièrement.
  • Il faut aussi conserver les poubelles à l'extérieur de la maison, en les mettant dans des conteneurs par exemple.
  • La nourriture pour animaux doit être refermée rapidement.
  • Ne pas vider les restes de repas aux toilettes. En effet, non seulement cette pratique nourrit les rats dans les égouts, mais comporte le risque de faire remonter ces nuisibles par les canalisations et de les faire rentrer dans le logement. Un clapet anti-retour installé sur la conduite d'évacuation offre une protection supplémentaire.

Contrôlez aussi les autres ouvertures telles que portes, fenêtres et aérations. Dans certains cas, il peut s’avérer judicieux d'y apposer un grillage à mailles très fines pour empêcher les nuisibles de rentrer. Notez que les rats peuvent se faufiler par des espaces très exigus et qu’une ouverture de deux centimètres suffit à les laisser rentrer. Renoncez au bric-à-brac à la cave ou au grenier, car ce type d’environnement est idéal pour construire un nid.

Au jardin, protégez votre tas de compost des rats. Posez un grillage au sol afin de les empêcher de s’infiltrer par en-dessous. Couvrez le dessus du compost avec un autre grillage et veillez à ce que les évents latéraux soient aussi petits que possible. De telles mesures limitent les risques d’infestation par les rats. Ne jetez pas de reliefs de repas cuits ou de viande au compost.

Faites en sorte que les sources de nourriture pour oiseaux et autre faune sauvage comme les hérissons soient difficilement accessibles aux rongeurs. Une mangeoire à oiseaux peut être par exemple installée sur un tube aluminium, ce qui dissuadera les rats d’y grimper. Les abris à hérissons peuvent être protégés par un clapet. Retrouvez dans cet article encore plus d’astuces pour protéger les hérissons des rats.

Attraper les rats

1. NASSES À RATS

Quelle est la meilleure méthode pour attraper un rat ? Une nasse à rats est la meilleure façon d’attraper un animal isolé. Dans ce cas, un morceau de lard ou une coupelle avec du beurre d’arachide servira d'appât. Portez des gants à usage unique pour manipuler les nasses à rat et les appâts, afin de ne pas véhiculer l’odeur humaine. Lorsque le rat pénètre dans la nasse, celle-ci se referme derrière lui.

Les rats attrapés peuvent être alors relâchés bien plus loin. Choisissez un lieu où le rat pourra s’échapper rapidement. Pour le relâcher, portez des gants en cuir car si ce rongeur panique, il peut devenir agressif et mordre. Des gants en cuir offrent généralement une bonne protection.

Veillez à ce que le lieu où vous le relâchez soit distant d’au moins un kilomètre du lieu d'infestation, sinon le rat retrouvera son chemin et tout sera à refaire. Comme ce sont des animaux très intelligents, ils reconnaissent malheureusement la nasse au bout de quelques temps et l'évitent.

2. TAPETTES

Il existe également des tapettes en cas d’infestation isolée, où une barrette se rabat en cas de contact. Toutefois son utilisation demande à être bien réfléchie, car ce système rompt la nuque de l'animal, même si ceci est rapide et indolore. Cette méthode n’est pas adaptée aux espèces de rats menacées d’extinction tels les rats noirs. En outre, il faut être extrêmement prudent pour les manipuler car ils doivent être mis en tension, et présentent des risques de pincement des doigts. Il est important de contrôler quotidiennement les pièges et d'éliminer directement les animaux capturés. Avant de les placer à nouveau, il est conseillé de les nettoyer minutieusement.

Remèdes maison contre les rats - quelles sont les odeurs que les rats n’aiment pas ?

Si vous avez un chat, celui-ci résoudra souvent le problème facilement. Les chats aiment chasser les nuisibles, et les fauteurs de trouble sont trop forts pour les rats. Vous n’avez pas de matou zélé ? Un sac de litière pour chats répandu sur le lieu d’infestation est réputé chasser les rats.

Sinon, il est aussi possible d’utiliser des remèdes maison, diffusant une odeur désagréable pour les rats dont l’odorat est très développé. Vous pouvez par exemple enduire des chiffons d’essence de girofle, d'huile essentielle de menthe et de vinaigre et les déposer à l’endroit où vous avez repéré la présence de rats. Les rats détestent les odeurs fortes. Les épices peuvent également s’avérer utiles : épandez du poivre de Cayenne ou du piment, les animaux l’absorberont en nettoyant leur pelage et pourront en apprécier toute la puissance..., l’objectif étant de les faire décamper.

Toutefois il faut tenir compte du fait que ces animaux intelligents s’habituent à ces remèdes maison et peuvent réapparaître plus tard. La levure chimique, utilisée parfois contre d’autres nuisibles, semble par ailleurs inefficace sur les rats.

Ultra-sons contre les rats

Le commerce spécialisé propose des répulsifs à ultra-sons. Ces appareils émettent des tonalités à haute fréquence, inaudibles à l’oreille humaine, mais qui sont désagréables pour les rats. La gamme de fréquences se situe la plupart du temps autour des 40 kHz. L’objectif est que les animaux évitent le bruit et disparaissent. On peut douter de l’efficacité de cette méthode, car les rats ont une très grande capacité d’adaptation et peuvent s’habituer très vite à un bruit. Il est vraisemblable que le succès soit plutôt bref.

Lutte contre les rats à l’aide de boîtes à appâts

De la mort aux rats et des appâts peuvent être déposés dans des boîtes spéciales pour lutter contre les rongeurs. Toutefois, avant de les utiliser il faut impérativement tester des méthodes de lutte alternatives non chimiques. Les autres méthodes s’avèrent souvent suffisantes en cas d’animal isolé, ce qui dispense d’utiliser des raticides. En cas de forte infestation, les raticides peuvent apporter une solution en dernier recours. En cas de doute, faites appel à un dératiseur professionnel.

Si vous utilisez des boîtes à appâts, déterminez d’abord avec précision où se trouvent les rongeurs, c’est-à-dire les passages empruntés, leur nid ou l'endroit où ils se repaissent dans et autour du bâtiment. Reportez-vous en début d’article pour les signes de présence de rats. Ne nettoyez pas au préalable les endroits infestés au risque de déranger les rats, et de les dissuader de consommer les appâts. Il suffit simplement de supprimer les sources de nourriture manifestes, tels que des sacs de céréales ou d’aliments pour animaux.

Si possible, posez les appâts et les boîtes de sorte que les rats ne puissent pas les trainer, en les fixant par exemple au sol. Assurez-vous impérativement que ni les enfants, ni les oiseaux, animaux domestiques, animaux de rente et autres organismes non concernés ne puissent pas accéder aux appâts. Les appâts ne doivent pas prendre l’humidité. Respectez les indications portées sur l'emballage, portez des gants à usage unique pour manipuler les appâts et boîtes à appâts et une fois ceux-ci posés, lavez-vous soigneusement les mains.

Faites un premier contrôle des boîtes au bout de cinq à sept jours. Si les appâts ont été consommés, remplacez-les et recherchez les éventuels cadavres de rongeurs aux alentours. Il faut évacuer ceux-ci le plus vite possible, pour prévenir tout empoisonnement secondaire par les animaux domestiques ou la faune sauvage. Portez des gants pour effectuer cette opération. Contrôlez alors chaque semaine les boîtes à appâts. Si les appâts sont intacts, vous pouvez terminer la lutte. Suivez les mesures préventives citées plus haut pour prévenir toute nouvelle infestation.

Remarque : n’utilisez pas de boîtes à appâts pour les espèces de rats menacées d’extinction, chez nous les rats noirs. En cas de doute, contactez un ou une expert-e.

Partager

Inscription à la newsletter

Restez informés

Recevez des conseils d’entretien saisonniers et des inspirations concernant le jardin, le gazon, les plantes, la décoration et bien davantage dans notre newsletter.

 

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE INSCRIPTION!

 

Vous recevez dès à présent une confirmation électronique. Cliquez sur le lien qu’elle contient pour confirmer votre inscription.

Veuillez saisir votre adresse mail.

Veuillez confirmer votre accord en cochant la case.

compo image

COMPO. De belles plantes, tout simplement.

Peu importe que l’on ait deux mains gauches ou la main verte: ensemble pour une qualité de vie plus verte.

Suivez COMPO sur:

En savoir plus sur COMPO