Distributeurs à proximité
compo image

Thermes de recherche fréquents

Distributeurs à proximité

Caractéristiques

Mûrier

compo image

Besoins

Arrosage:
Moyen
Lumière:
Soleil/semi-ombragé
Entretien:
Moyen

Période de récolte

Caractéristiques

Domaine d'application:
Jardin, balcon, terrasse
Hauteur de la plante:
50 à 300 cm selon la variété
Couleur des fleurs:
blanc

Planter correctement

Planter des mûriers

Mûriers pour le jardin et le balcon

Lors des promenades en forêt, d’un tour en vélo voire dans le jardin du voisin : on aperçoit presque partout des ronces rampantes, dont les longues tiges se faufilent au travers des broussailles et des clôtures. Pourtant en plus des ronces vigoureuses, il existe aussi quelques variétés de mûriers au port plus compact. Certaines  restent même si petites, qu’il est possible de les cultiver sans problème sur le balcon.

Les mûriers font partie des plantes faciles à cultiver de notre flore indigène. Compte tenu de leurs faibles exigences et de leur robustesse, ce sont des plantes appréciées dans les jardins. Toutefois il est important de choisir le bon emplacement et de prodiguer des soins adéquats pour réussir leur culture.

Planter des mûriers - l’emplacement idéal

Les mûriers ont peu d’exigences en ce qui concerne leur emplacement : un petit coin ensoleillé et abrité du vent, et déjà ces arbustes baccifères se sentent à leur aise et nous offrent leurs délicieux fruits acidulés en été. Il est conseillé d’espacer de trois à quatre mètres avec les plantes voisines les variétés à port semi-érigé, qui prennent leurs aises en largeur. Pour les variétés à port érigé, un écartement de 150 cm suffit.

Quels sont les sols propices aux mûriers ?

Les mûriers de jardin apprécient un sol peu calcaire au pH compris entre 5,5 et 6,5, et donc légèrement acide. Le sol doit être humifère et bien drainé. Un ameublissement en profondeur et l'apport de sable s’avèrent bénéfiques sur sols lourds. Le sable améliore la circulation d’eau et d’air dans le sol, ce qui se répercute positivement sur la croissance et permet de plus de prévenir l’humidité stagnante. Pour un développement optimal, il est préférable d’éviter les sols humides.

Planter des mûriers : quel est le meilleur moment ?

Les mûriers peuvent être achetés en racines nues ou en pot. La période de plantation est plus étendue pour les plantes en pot en vente durant toute l'année que pour les plantes à racines nues : ainsi les mûriers à racines nues devront être plantés de préférence en avril, lorsque les gelées ne sont plus à craindre.

Les variétés en pot peuvent par contre, selon la météo, être plantées au printemps ou à l'automne de septembre à novembre. L’automne est particulièrement adapté, car le sol est encore réchauffé par les chaudes journées d'été, mais l'air s'est déjà rafraîchi et les précipitations augmentent. Au printemps, si la météo est favorable, les mûriers peuvent être plantés jusqu'à fin mars.

Nous vous conseillons lors de l'achat et de l’installation de jeunes plants de veiller à ce qu’il y ait au moins trois tiges saines vert clair sans blessures ni écorce desséchée. Petit conseil : il faut prendre garde à un bon développement racinaire avant la plantation ! Celui-ci se traduit par une motte restant solidaire au moment du dépotage, mais aussi à l'absence de racines en spirale. Les longues racines en spirale non ramifiées courent au fond du pot autour de la motte et indiquent que la plante est restée trop longtemps en pot. Vous pouvez aussi planter côte à côte différentes variétés de mûriers, voire en créer une haie. Une plantation aussi diverse favorise la pollinisation croisée et par conséquent une meilleure mise à fruits.

Planter des mûriers au jardin - 5 étapes :

  1. Ameublissez le sol et incorporez-y un engrais longue durée. Selon la variété, le trou de plantation peut mesurer de 30 à 50 cm de profondeur. Lisez attentivement l'étiquette jointe à la plante pour les précisions sur la profondeur.
  2. Avant plantation, arrosez la plante abondamment. Si vos plants sont restés longtemps en pot, aérez quelque peu la motte en frottant prudemment de tous côtés les racines avec le doigt. Vous stimulerez ainsi la plante à former de nouvelles racines.
  3. Installez-la dans le trou prévu à cet effet.
  4. Comblez avec du terreau horticole et tassez bien le mûrier. Par la suite, le mûrier apprécie un arrosage copieux pour pouvoir bien s'enraciner.
  5. Paillez ensuite toute la plate-bande avec une couche de compost d'écorces, de feuillage ou de broyat décoratif de chêne mélangé à une tonte de gazon pour limiter l’évaporation. 
compo image

Conseils pour les mûriers rampants : support de croissance & pare-racines

Une fois plantés, les mûriers ont besoin d’un espalier sur lequel les sarments pourront être guidés et soutenus durant leur croissance. Les supports de croissance sont importants pour les variétés rampantes qui ont tendance à former des broussailles si leurs tiges ne sont pas guidées. Les espaliers sont des structures composées de fins fils de fer tendus, espacés de 30 à 40 centimètres. Le premier fil doit être à environ 50 cm au-dessus du sol. Certains jardiniers préfèreront peut-être un robuste treillis métallique qui sera peut-être plus simples à utiliser.

S’il s’agit de mûriers à croissance vigoureuse, il est conseillé d’installer un pare-racines qui empêchera le mûrier de proliférer et de se propager intempestivement dans tout le jardin. Comme les mûriers ont des racines traçantes, un pare-racines sur 30 cm de profondeur est suffisant.

Planter des mûriers en bacs

Les variétés à port compact telles que 'Coolaris® Patio Black' ou retombant telles que 'Black Cascade' peuvent être facilement cultivées en bac ou en suspension, et conviennent remarquablement aux balcons ou terrasses. Le bac doit être d’au moins 30 cm de diamètre et avoir un volume compris entre 25 et 30 litres. Il est important que le bac soit doté de plusieurs trous de drainage pour évacuer l’excédent d'eau.

Voici comment procéder pour planter un mûrier en bac :

  1. déposez au fond du pot une couche de gravillons, de pierre-ponce ou de graviers pour créer un drain et mieux prévenir ainsi l’humidité stagnante. Conseil : déposez une toile de paillage entre la couche drainante et la terre. Elle permettra de conserver plus longtemps la couche filtrante.
  2. Ajoutez dans le pot ou le bac une couche de terreau universel sans tourbe COMPO BIO et plantez-y le mûrier. Comblez les trous autour des racines avec du terreau.
  3. Laissez une cuvette d’arrosage d’environ 2 cm en deçà de la limite supérieure du bac pour prévenir tout débordement.
  4. Tassez bien le mûrier.
  5. Arrosez les mûriers : arrosez-les juste après les avoir plantés pour bien combler les poches d'air entre les racines. Ces précautions aideront les mûriers à bien s'enraciner.

Entretenir correctement

Entretenir les mûriers

Entretien des plantes : arroser

Les mûriers ont besoin d'eau régulièrement, la fréquence des arrosages dépendant cependant de différents facteurs.

Plantées dans un sol humifère, il ne faut pas les arroser s’il pleut régulièrement, sauf durant l'été. Les mûriers apprécient la fraîcheur d’un arrosage lors des chaudes journées d’été : de préférence tôt le matin ou tard le soir. N’arrosez pas le feuillage en pluie, mais directement au pied.

Si les mûriers sont cultivés en bac, contrôlez-les impérativement surtout en été. Car la terre sèche nettement plus vite en bac et il ne leur sera pas possible d’aller puiser de l'eau dans les couches de terre profondes. Vérifiez régulièrement si la terre est encore humide. Si elle paraît sèche à deux ou trois centimètres de profondeur, reprenez les arrosages.

Entretien de la plante : fertiliser

Les mûriers sont très frugaux en matière de fertilisation, qui doit donc être sporadique. Une fertilisation principale au printemps suffit souvent. Il est possible de faire un apport d’engrais si nécessaire durant l’été.

Tailler les mûriers - mode d'emploi :

Comment tailler les mûriers ? Il est fort probable que plusieurs adeptes des mûriers se soient déjà posé la question, car même si les mûriers sont des plantes simples, sans taille régulière ils se naturalisent et forment rapidement une haie impénétrable. Par ailleurs, ils sont alors plus vulnérables aux maladies et la récolte s'amoindrit progressivement. Vous pouvez rabattre quelque peu les sarments dès qu’ils atteignent le fil supérieur de l’espalier.

Quand faut-il tailler les mûriers ?

En général, les mûriers apprécient une taille annuelle. Le moment idéal est après la récolte à l’automne ou au début du printemps avant le débourrage. Si vous souhaitez faire plaisir aux colocataires du jardin, laissez les tiges sur l'arbuste durant l’hiver : elles serviront de refuge aux insectes et à d’autres petites bêtes. 

Tailler les mûriers : tout ce qui a porté quelque chose peut être supprimé !

La règle la plus simple pour la taille est : après la récolte rabattre au niveau du sol tous les rameaux ayant fructifié. Il est important ici de savoir qu’il existe des variétés qui fructifient sur les rameaux d’un an et d'autres sur les rameaux de deux ans. Ce qui signifie : les mûriers annuels fructifient chaque année sur les rameaux récents. Il faut faire preuve d'un peu plus de patience avec les variétés bisannuelles, car les rameaux ne fructifient que la deuxième année. Les mûriers bisannuels doivent être taillés de sorte à conserver tous les rameaux de l'année, c'est-à-dire ceux qui ne porteront des fruits que l’année suivante. Au contraire, il faut rabattre complètement les variétés de mûriers annuels. Ils formeront de nouvelles tiges tout au long du printemps.

Récolte de mûres - c'est parti !

De juillet à octobre, les baies aromatiques peuvent être récoltées quasiment sans interruption, car elles mûrissent sur plusieurs semaines. Il existe toutefois des variétés précoces et d’autres tardives. Même si les fruits du mûrier sont habituellement désignés comme étant des baies, les botanistes la classent en fait dans les polydrupes. Elles ont une forte teneur en vitamines et en minéraux comme la vitamine A et C ou le potassium. Les mûres sont donc non seulement délicieuses mais aussi saines et d’un usage très polyvalent - que ce soit dans des tisanes anti-inflammatoires ou dans de délicieux gâteaux tels que notre gâteau aux mûres et au yaourt. 

Partager

Inscription à la newsletter

Restez informés

Recevez des conseils d’entretien saisonniers et des inspirations concernant le jardin, le gazon, les plantes, la décoration et bien davantage dans notre newsletter.

 

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE INSCRIPTION!

 

Vous recevez dès à présent une confirmation électronique. Cliquez sur le lien qu’elle contient pour confirmer votre inscription.

Veuillez saisir votre adresse mail.

Veuillez confirmer votre accord en cochant la case.

compo image

COMPO. De belles plantes, tout simplement.

Peu importe que l’on ait deux mains gauches ou la main verte: ensemble pour une qualité de vie plus verte.

Suivez COMPO sur:

En savoir plus sur COMPO