Distributeurs à proximité
compo image

Thermes de recherche fréquents

Distributeurs à proximité

Caractéristiques

Stévia

compo image

Besoins

Arrosage:
Moyen
Lumière:
Soleil
Entretien:
Moyen

Période de récolte

Caractéristiques

Domaine d'application:
Jardin, balcon, terrasse, intérieur
Hauteur de la plante:
env. 30 à 100 centimètres
Couleur des fleurs:
Blanc crème

Planter correctement

Planter la stévia

D’où est originaire la stévia ?

Les feuilles vertes et ovales de la stévia font penser de prime abord à une autre plante : la menthe. Vous connaissez probablement déjà la sucrosité de la stévia (Stevia rebaudiana). Car cette plante est surtout connue comme substitut hypocalorique du sucre. Elle est donc souvent utilisée dans les sodas, pâtisseries ou plus classiquement comme édulcorant. Cette plante herbacée persistante est également appelée feuille de miel, feuille douce du Paraguay ou yerba miel.

La stévia n’est pas originaire d’Europe mais de 10 700 km plus loin, à savoir d’Amérique du Sud et plus précisément du Paraguay. Elle y est connue depuis des siècles comme remède naturel : les feuilles de stévia séchées sont depuis toujours utilisées pour sucrer le maté. Elle est arrivée en Europe au XVIe siècle, mais n’y est toutefois autorisée comme denrée alimentaire que depuis 2011. La Stevia rebaudiana fait partie du genre stevia, appartenant lui-même à la famille des astéracées. Les fleurs crème de la stévia n'apparaissent qu'en fin d'été. Le genre Stevia compte près de 230 espèces. Toutefois, seules les feuilles de la Stevia rebaudiana forment du stévioside sucré, un édulcorant hypocalorique. Sous nos latitudes, la stévia peut mesurer de 60 cm à 1 m de hauteur.

Emplacement : la stévia est une adoratrice du soleil

L'entretien de cette plante est assez exigeant et elle ne convient donc pas aux jardiniers novices. Comme la stévia est une adoratrice du soleil, elle a besoin - en pot comme en pleine terre - d’un emplacement ensoleillé, chaud et en même temps abrité du vent, par exemple sur un balcon couvert exposé au sud ou sur une terrasse ensoleillée. Cette plante subtropicale se sent particulièrement à l'aise dans un sol bien drainé et sableux à glaiseux. Elle peut aussi servir de plante d'intérieur, tant qu'elle reçoit suffisamment de lumière. Un rebord de fenêtre baigné de lumière est idéal pour elle.

Semer la stévia

Semez les graines de Stévia à partir d’avril en plateaux de culture sur un rebord de fenêtre clair ou sous châssis. Comme les graines ont besoin d’un substrat pauvre en nutriments, le terreau adapté s'avère optimal. Les graines de stévia sont à photosensibilité positive - il ne faut donc les enfoncer que très légèrement et ne les recouvrir que d’une très fine pellicule de terre. La terre empêche les graines de se dessécher. Car le semis ne déroge pas à une règle essentielle : le maintenir humide. S’il se dessèche, les graines ne peuvent plus germer.

Un rebord de fenêtre lumineux à plus de 20 °C convient bien aux petites graines. Les premières plantules apparaissent au bout de dix jours environ et seront repiquées dès que la vraie première paire de feuilles après les cotylédons se développe. Ce qui signifie qu’il faut les déterrer soigneusement à l'aide d'un cure-dent ou d’un crayon et les repiquer en godets, d'un diamètre d’au moins 8 cm. Lorsque les jeunes plants se sont bien enracinés et que les saints de glace sont passés, vous pouvez repiquer les plantes en plein air, en balconnière, ou dans un bac sur la terrasse.

Planter la stévia en plate-bande

Pour la plantation en plate-bande, respectez un écartement généreux de 30 à 50 cm entre les plants. Car bien entretenue et régulièrement rabattue, la stévia a un port très buissonnant et peut selon la variété atteindre un mètre de haut. En pleine terre, le sol doit être pauvre.

Cultiver la stévia en pot

La stévia se cultive aussi merveilleusement en pot, d’un diamètre minimum de 20 cm. Pour la culture en pot ou en bac, utilisez de même un terreau pauvre pour herbes aromatiques. Comme la stévia est extrêmement sensible à l’humidité stagnante, déposez auparavant au fond du pot une couche de drainage, p.ex. des granulés hydro ou des graviers. Cultivée dehors en bac, la stévia apprécie particulièrement d’être à l'abri du vent et en plein soleil, de préférence directement contre un mur. 

Entretenir correctement

Entretenir la stévia

Arroser la stévia : attention à l’humidité stagnante

La stévia préfère un juste milieu entre humidité et sécheresse. Il faut veiller, surtout en été, à arroser la plante régulièrement mais soigneusement. La stévia est très sensible à la sécheresse, car ses racines traçantes ne puisent l’eau qu’en surface. Il faut toutefois faire attention à l’humidité stagnante : il est fort probable que la stévia ne vous pardonne pas un impair.

Fertiliser la stévia - mode d’emploi

Cette plante sucrée a besoin de très peu de nutriments. Car comme nombre d’autres herbes aromatiques, elle est très sensible aux excès de fertilisation qui la rendent plus vulnérable aux ravageurs. Une surfertilisation se manifeste par le fait que la plante pousse vite en hauteur et forme de minces feuilles fragiles. C’est pourquoi il faut fertiliser la plante exclusivement durant la phase de croissance et laisser passer quelques semaines entre les apports d’engrais. En général : mieux vaut fertiliser un peu moins qu’un peu trop !

Tailler la stévia : pour une croissance vigoureuse

Une taille régulière stimule la croissance et permet à la stévia de former de nombreuses tiges, d’être plus résistante et moins vulnérable à une rupture de tige. De ce fait, taillez-là régulièrement en été. Après récolte en septembre, rabattez-la à 10 cm du sol, avant de la rentrer pour l’hivernage.

Multiplication de la stévia

Votre stévia a-t-elle formé des tiges vigoureuses ? C’est le moment idéal de la multiplier. La multiplication la plus simple est de prélever des boutures d’une plante mère en bonne santé. Pour prévenir les blessures et les maladies, prélevez les boutures prudemment avec un couteau acéré. Comme elles n’ont pas encore de racines, mettez-les dans un verre d'eau. Veillez à changer l’eau tous les jours. Une fois les radicelles formées, vous pouvez repiquer la bouture dans un nouveau pot rempli d’un terreau pour herbes aromatiques perméable et pauvre.

La stévia est-elle rustique ?

La stévia est originaire de contrées chaudes où elle est exposée à de fortes températures. C'est pourquoi cette plante vivace ne supporte absolument aucun gel et ne peut donc pas résister aux hivers européens. Si vous souhaitez hiverner cette plante subtropicale, il faut la déterrer de la plate-bande et la rempoter pour l’hiverner à l’intérieur. La température ambiante ne doit pas être inférieure à 13 °C. Si la plante est déjà en bac, elle peut être rentrée sans problème. Pour qu'elle redémarre bien au printemps, pratiquez impérativement une taille généreuse à dix centimètres. Il ne faut l’arroser en hiver qu’avec parcimonie. Une fois par mois est amplement suffisant. La stévia n'a pas besoin d’être fertilisée en hiver.

Récolter la stévia

Les feuilles vertes et ovales de la stévia comprennent une substance végétale au goût sucrée, appelée glycoside de stéviol. La date de récolte de ces feuilles diffère selon l'emplacement. Cultivez-vous la plante en pot à l'intérieur ? Alors vous pouvez récolter et consommer ses feuilles durant toute l’année. En plein air, septembre est la période optimale de récolte, juste avant que la plante ne commence à fleurir.

Attention au dosage : la sucrosité de la stévia est d’environ 200 à 400 fois supérieure à celle du sucre traditionnel ! Son pouvoir sucrant est donc très important.

Transformation de la stévia : fraîche, séchée ou en poudre ?

Il existe à présent de nombreuses alternatives au sucre sur le marché. Toutefois, le glycoside de stéviol figure parmi les préférées. Les raisons en sont multiples comme la supposition que sa consommation est moins calorique et moins nocive pour les dents que celle du sucre. Les feuilles de la stévia peuvent être utilisées fraîches ou séchées comme édulcorant et sucrer aussi bien vos plats que vos boissons. Comme les feuilles de la stévia résistent extrêmement bien à la chaleur, elles sont parfaitement adaptées à la cuisine ou à la pâtisserie. Transformée en poudre ou liquéfiée, la stévia est également appréciée comme édulcorant.

Partager

Inscription à la newsletter

Restez informés

Recevez des conseils d’entretien saisonniers et des inspirations concernant le jardin, le gazon, les plantes, la décoration et bien davantage dans notre newsletter.

 

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE INSCRIPTION!

 

Vous recevez dès à présent une confirmation électronique. Cliquez sur le lien qu’elle contient pour confirmer votre inscription.

Veuillez saisir votre adresse mail.

Veuillez confirmer votre accord en cochant la case.

compo image

COMPO. De belles plantes, tout simplement.

Peu importe que l’on ait deux mains gauches ou la main verte: ensemble pour une qualité de vie plus verte.

Suivez COMPO sur:

En savoir plus sur COMPO