Distributeurs à proximité
compo image

Thermes de recherche fréquents

Distributeurs à proximité
compo image
  1. COMPO
  2. Conseil
  3. Entretien des plantes
  4. Jardin et plantes
  5. Entretien du jardin
  6. Types de haies - Trouvez la haie qui vous convient

À chaque jardin sa plante de haie

Types de haies : quel est votre type de haie ?

Mur, clôture ou haie ? Pour nombre de jardiniers amateurs, la réponse est claire, car une haie est non seulement un brise-vue très bon marché pour votre jardin, mais constitue aussi un refuge pour les oiseaux et autres habitants du jardin. Toutefois le développement des haies varie en fonction du sol, il faut tenir compte des différentes luminosités et sur certaines plantes de haie, il faut des années avant qu’elles ne nous protègent des regards indiscrets. Afin de trouver la plante adaptée à la haie de votre jardin, nous vous présentons dans cet article les types de haies les plus plébiscités.

Une boussole dans le maquis de haies

Propriétés des plantes de haie

Les haies sont non seulement nettement plus pérennes que les clôtures ou les murs, mais vous offre en tant que propriétaire de jardin une plus grande flexibilité : arrondie ou carrée, un peu plus basse ou un peu plus haute, et pour qui aime, elle peut être remodelée tous les deux ans. Il faut toutefois réfléchir avant la plantation à quelques fondamentaux.

  1. Rapide ou lente : toutes les haies ne poussent pas à la même vitesse. Les ligneux à développement rapide, comment les variétés de lauriers-cerises peuvent grandir de 50 cm par an et forment en conséquence rapidement un épais brise-vue. Sur le long terme, cette croissance record signifie aussi plus de travail — les ligneux à développement rapide doivent d’ordinaire être taillés plus fréquemment pour conserver leur forme. Pour ceux qui n’ont pas trop de temps à consacrer à l’entretien d’une haie, il vaut mieux faire preuve de patience dès le début et choisir une variété à croissance lente. La croissance annuelle est alors vraiment gérable, de sorte qu’une taille de formation par an suffit souvent. Si vous préférez des haies naturelles, vous pouvez aussi choisir ce type de haies, car elle ne doit être taillée que si nécessaire.
  2. Feuillus ou résineux : les haies de résineux ont un avantage imbattable : leur croissance est si dense, qu’elles atténuent même au jardin les bourrasques et le bruit de la circulation. En raison de leur port compact, les haies de résineux peuvent être taillées en forme au millimètre près et être conduites en arches et en topiaires. Avec un port nettement plus aéré, les haies de feuillus offrent entre leurs rameaux un biotope aux oiseaux plus grands.
  3. Caduque ou persistant : peut-être pensez-vous « que suis-je censé faire avec un brise-vue semestriel » ? En effet, une haie caduque a plusieurs avantages : derrière une épaisse haie de résineux, il peut faire vraiment sombre durant l’hiver. C’est particulièrement désagréable, si le brise-vue pousse à proximité de la maison et des fenêtres. Les feuilles de la plupart des haies de feuillus laissent au contraire suffisamment de place pour laisser s’infiltrer le moindre rayon de soleil dans votre jardin. Jusqu’à ce que vous vous réoccupiez de votre paradis végétal au printemps, la haie aura repoussé depuis longtemps, pour former un magnifique brise-vue estival. Et certaines haies fleurissent joliment en été comme l'épine-vinette à feuilles de buis ou le photinia 'Red Robin'.

Notre top 9

Aperçu des différents types de haies

 

Types de haies préférées

 

Vitesse de croissance moyenne

 

Exposition

 

Hauteur max. par bonnes conditions

 

Persistante

 

Feuillu ou résineux

Hêtre (Fagus sylvatica)

Rapide (40-50 cm par an) - selon variété

Soleil et ombre - selon variété

Jusqu’à 4 mètres- selon variété

Non

Feuillu

If commun (Taxus baccata)

Lente (15-20 cm par an) - selon variété

Soleil et ombre - selon variété

Jusqu’à 10 mètres - selon variété

Oui

Résineux

Cyprès de Lawson (Chamaecyparis lawsoniana)

Lente (20-30 cm par an) - selon variété

Soleil et mi-ombre

Jusqu'à 4 mètres - selon variété

Oui

Résineux

Laurier-cerise (Prunus laurocerasus)

Selon la variété rapide (40-50 cm par an) ou lente (10-20 cm par an)

Soleil et ombre - selon variété

Jusqu'à 4 mètres - selon variété

Oui

Feuillu

Troène commun (Ligustrum vulgare)

Moyenne (20-30 cm par an) - selon variété

Sonne

Jusqu'à 3 mètres - selon variété

Généralement persistant, peut être caduc en cas d’hiver rigoureux

Feuillu

Abendländischer Lebensbaum (Thuja occidentalis)

Moyenne (20-40 cm par an) - selon variété

Soleil et mi-ombre

Jusqu'à 5 mètres ou en théorie possible aussi jusqu’à 15 mètres - selon variété

Oui

Résineux

Genévrier (Juniperus sp.)

Lentement (5-15 cm par an) - selon variété

Soleil et mi-ombre - selon l’espèce & la variété

Jusqu'à 4 mètres - selon variété

Oui

Résineux

Épine-vinette (Berberis vulgaris)

Lente (15-20 cm par an) - selon variété

Soleil

Jusqu'à 3 mètres - selon variété

Oui

Feuillu

Photinia (Photinia fraseri)

Moyenne (20-40 cm par an) - selon variété

Soleil et mi-ombre

Jusqu’à 2 mètres - selon variété

Selon variété

Feuillu

 

 

Autre critère

Variétés de haies adaptées aux enfants

Si des enfants jouent au jardin, un autre critère rentre en ligne de compte : la compatibilité ou l’incompatibilité de la haie. Car une grande part des haies classiques sont souvent toxiques en tout ou en partie. Les érables champêtres et les charmes constituent par exemple des haies inoffensives. Avant l'achat, il est donc préférable de se renseigner sur le type de haies dont il s'agit, ou sur celles inoffensives pour les enfants.

compo image
Dünger & Blattpflege

COMPO Heckenturbo

Engrais spécial très performant pour un brise-vue rapide au jardin. Confère une croissance éclair aux jeunes ligneux, nouvelles plantations, couvre-sol et haies surannées.

Vers le produit

Quelle est la meilleure période de plantation des haies ?

La meilleure période de plantation des haies dépend de la météo. En général, la période de septembre à novembre offre la plupart du temps des conditions idéales : les températures sont douces et le sol est encore suffisamment chaud, permettant ainsi un bon enracinement des plantes jusqu’à l’hiver. La saison suivante, la croissance de ces ligneux aura alors pris nettement d’avance. Par ailleurs, les jours raccourcissent et rafraîchissent, limitant ainsi l'évapotranspiration par les feuilles ou les aiguilles. Les arrosages seront ainsi moins nécessaires.

Si vous plantez une haie fin février ou début mars après les dernières fortes gelées, il faudra faire très attention à l’arrosage. Car les températures grimpent bien trop vite en avril et mai. Les précipitations naturelles, dont on a par ailleurs urgemment besoin, se font souvent désirer. Si elle n'est pas assez arrosée, une haie fraîchement plantée peut dans ces conditions se dessécher rapidement.

Ce qu’il faut savoir pour le choix des plantes de haies

Comparaison des espèces de haies

compo image

1

Hêtre

Deux espèces de hêtres nous ont particulièrement séduits : le hêtre pourpre (Fagus sylvatica f. purpurea) et le hêtre commun (Fagus sylvatica). Tous deux conviennent remarquablement à la formation de haies étroites et hautes. Alors que le hêtre pourpre est un véritable ravissement pour les yeux avec ses feuilles violet-rouge, le hêtre commun est son pendant vert. Toutefois il troque aussi à l’automne ses tendres feuilles vert-clair contre un magnifique feuillage automnal rouge orangé, qui persiste sur l’arbre jusqu’au redémarrage au printemps suivant. Vous profitez ainsi durant tout l’hiver d’un modeste brise-vue, même si les hêtres communs ne sont pas des arbres persistants. Les hêtres sont également inoffensifs et sont donc parfaits pour des jardins où évoluent des enfants. Il n’y a que les faines consommées crues qui soient incompatibles. Toutefois une taille régulière ne permet généralement pas à l'arbre de former des faines.

compo image

2

If commun

Une haie d’ifs (Taxus baccata) est un brise-vue durant toute l’année et sa couleur vert foncé forme un arrière-plan parfait pour des massifs de vivaces hauts en couleurs. Avec une croissance maximale de 15 à 25 cm par an, cet arbre se développe vraiment lentement, mais pour autant il est extrêmement pérenne et simple à entretenir. Les ifs poussent presque partout et peuvent subir des tailles de forme radicales. Pour qu’une haie d’ifs pousse bien, même à un âge avancé, elle a besoin d’un sol humide et calcaire. Pour répondre à ce besoin, vous pouvez épandre de temps en autre de la chaux de jardin sous la plante. Les ifs sont souvent victimes des araignées rouges en cas de météo très chaude et sèche. Même si la haie d’ifs pousse lentement, il est nécessaire de la tailler chaque année. C’est la seule façon que cet arbre se ramifie bien à la base et comble l’espace entre chaque plante. Au bout de quelques années, les ifs commencent à former des baies rouges. C’est un délice pour les oiseaux, mais constitue toutefois une tentation dangereuse pour les enfants, car les graines que contiennent les baies ainsi que toutes les autres parties de la plante sont hautement toxiques. Seule la chair rouge enrobant les graines n’est pas toxique.

compo image

3

Faux-cyprès

Le faux-cyprès (Chamaecyparis) est un genre de la famille des cupressacées. Son nom indique déjà une grande similitude avec les cyprès communs. Toutefois il y a quelques différences telles que les rameaux aplatis plus fortement, les strobiles plus petits ou la maturité plus précoce des graines. Une variété très prisée est le faux-cyprès de Lawson (Chamaecyparis lawsoniana). En général une comparaison s'avère bénéfique car il existe une multitude d’espèces différentes, qui peuvent être choisies pour l’adéquation à votre jardin en fonction de l'exposition, du port et de l'aspect. Pour un jardin avec des animaux domestiques et de jeunes enfants, le faux-cyprès n’est pas le meilleur choix, car toutes les parties de la plante sont toxiques.

compo image

4

Laurier-cerise

Les feuilles du laurier-cerise (Prunus laurocerasus) sont assurément inhabituellement grandes pour une haie. De ce fait, une haie de lauriers-cerises n’est pas facile à tailler en forme, mais grâce à sa vitesse de croissance elle forme en quelques années une imposante haie brise-vue. Cette plante n’est vraiment pas compliquée : elle supporte les sols secs, compacts tout comme des températures élevées et le gel intense. En outre, le laurier-cerise est comparativement bon marché et grâce à la rapidité de sa croissance, deux jeunes sujets par mètre suffisent amplement. Toutefois il doit être taillé en forme généralement deux fois par an, et manuellement avec une cisaille pour haies. L’utilisation d’une cisaille électrique effilocherait terriblement les grandes feuilles, dont les parties coupées ne tarderaient pas à brunir. En hiver, cet arbre se pare de baies noires brillantes, qui toutefois sont hautement toxiques, comme toutes les autres parties de la plante.

compo image

5

Troène commun

Le troène commun (Ligustrum vulgare) fait partie des plantes pour haie les plus plébiscitées, car il n’a pas d’exigence particulière que ce soit pour le sol ou pour la lumière. La variété persistante « Atrovirens » est très prisée des jardiniers : sa croissance est rapide et si l'hiver n'est pas trop rigoureux, il conserve son feuillage durant toute l'année. Il n’en est pas pour autant ennuyeux. Car les haies de troène se parent en juin et juillet de fleurs blanches mellifères et forment des baies noires à l'automne, particulièrement appréciées des oiseaux avant la survenue de l’hiver. La densité de bois du troène en fait un endroit très prisé pour les nids d’oiseaux. Sa particularité est sa croissance étalée. Si la haie doit rester en forme, il faut la tailler en règle générale deux fois par saison. Un taille-haie électrique est particulièrement approprié. Les racines du troène sont incroyablement épaisses et étendues. Si vous créez une haie de troènes, prévoyez un écartement suffisant entre les plants. Si les racines sont trop à l’étroit, la croissance se relâche et les nutriments vitaux à une bonne croissance végétale se raréfient.

compo image

6

Épine-vinette

Si vous souhaitez faire de vos bordures de jardin un véritable bijou, nous avons la haie parfaite pour vous ! Car l'épine vinette (Berberis vulgaris), également appelée Vinettier, pousse certes lentement mais en est d’autant plus beau : la couleur de son feuillage évolue au fil de l'année, passant du vert au rouge-jaune. En été, elle se pare d’un manteau de fleurs jaunes, autour desquelles voltigent les insectes. En automne, l'épine-vinette porte des baies rouges. Elles ne font pas que le bonheur des oiseaux, car elles sont comestibles aussi pour l’être humain, mais attention, portez des gants, car l’épine-vinette a de longues épines pointues. En raison de sa qualité défensive, une haie d’épines-vinettes n’est certes pas vraiment conseillée avec des enfants, car comme elle pousse lentement, dès une faible hauteur de végétation elle maintient à distance les hôtes indésirables. Pour une bonne croissance, l’épine-vinette requiert une exposition ensoleillée et un sol bien drainé.

compo image

7

Photinia

Parmi les plantes de haies, le photinia (Photinia x fraseri) est une véritable beauté. La variété à feuillage rouge « Red Robin », pouvant atteindre deux mètres est par exemple très prisée et conserve son feuillage en hiver même sous nos latitudes. Le nom Photinia vient du grec φοτεινοσ / foteinos, brillant, en référence à l'apparence des feuilles. Les photinias poussent dans quasiment toutes les terres de jardin, relativement perméables et riches. Seules les expositions très venteuses freineront leur développement. Une haie de photinias ne sert de toute façon pas de coupe-vent, car il faut plusieurs années pour que les plantes se ramifient en largeur et forment un épais brise-vue. En revanche, le photinia a d’autres qualités : de mai à juin la haie se pare de petites fleurs blanches merveilleusement parfumées. Vers l’automne, la variété de photinia à feuillage rouge forme de petites baies noires, dont les oiseaux sont friands. Malheureusement, c’est un arbuste vraiment sensible, vulnérable aux agents fongiques de taches foliaires.

compo image

8

Thuya

Le thuya fait partie des grands classiques parmi les plantes de haies, notamment le thuya occidental (Thuja occidentalis) qui jouit d'une grande popularité. Ce type de haies présente l’avantage d’être robuste, rustique et facile d’entretien. Les thuyas survivent même aux hivers glaciaux, sont très résistants aux bourrasques et s'accommodent bien de la pollution urbaine. Le thuya n’est finalement sensible qu'au sel de déneigement, raison pour laquelle il ne faut pas le planter trop près des rues ou des allées. Une exposition ensoleillée à semi-ombragée dans un sol frais à modérément humide lui convient parfaitement. Toutefois il ne supporte pas l’humidité stagnante ! En ce qui concerne la hauteur de végétation, il peut y avoir des différences selon la variété de haies : alors que la variété « Brabant » peut atteindre 20 m de haut en solitaire laissant ainsi les autres loin derrière, la variété « Smaragd » est une candidate plus discrète : elle s'accroit de dix à 15 cm par an et par conditions optimales, atteint cinq mètres de hauteur. En revanche, elle a une forte capacité régénérative, lui permettant de très bien supporter la taille. Les ennemis d'une haie de thuya sont la mineuse du thuya, les pucerons et les cochenilles.

compo image

9

Genévrier

Le genévrier est un beau conifère pour la plantation de haies, surtout à exposition ensoleillée. Le genre Juniperus comprend près de 70 espèces différentes qui ne conviennent pas toutes à la formation de haies. L’une d'entre elles vient de loin : le genévrier de Chine (Juniperus chinensis) originaire d’Asie de l’Est, se rencontre fréquemment dans nos jardins comme plante de haie. Si vous souhaitez planter un sujet originaire de chez nous, optez pour le genévrier commun (Juniperus communis). À l’inverse des autres espèces de genévriers, seules les baies sont toxiques, raison pour laquelle on peut aussi le planter dans des jardins où évoluent des enfants, à condition de maintenir ces derniers à distance des baies. Il faut néanmoins faire preuve de patience avec une haie de genévriers : selon la variété, ils ne poussent que de trois à 15 centimètres par an. Mais ils sont en revanche très robustes, rustiques et faciles d'entretien

Partager

Inscription à la newsletter

Restez informés

Recevez des conseils d’entretien saisonniers et des inspirations concernant le jardin, le gazon, les plantes, la décoration et bien davantage dans notre newsletter.

 

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE INSCRIPTION!

 

Vous recevez dès à présent une confirmation électronique. Cliquez sur le lien qu’elle contient pour confirmer votre inscription.

Veuillez saisir votre adresse mail.

Veuillez confirmer votre accord en cochant la case.

compo image

COMPO. De belles plantes, tout simplement.

Peu importe que l’on ait deux mains gauches ou la main verte: ensemble pour une qualité de vie plus verte.

Suivez COMPO sur:

En savoir plus sur COMPO