Distributeurs à proximité
compo image

Thermes de recherche fréquents

Distributeurs à proximité
compo image
  1. COMPO
  2. Conseil
  3. Entretien des plantes
  4. Herbes aromatiques, fruits et légumes
  5. Potager en hiver : légumes d’hiver pour le jardin et le carré potager

Potager en hiver : légumes d’hiver pour le jardin et le carré potager

Vous avez déjà récolté peu à peu votre potager ? Pas de souci — il n’y a aucune raison de renoncer à cultiver en hiver vos propres légumes croquants, véritable source de vitamines. Car de nombreux légumes rustiques tels que le chou et les légumes racine prospèrent remarquablement aussi - voire précisément - durant la saison froide. Nous vous présentons des légumes d’hiver typiques et vous montrons quels sont ceux que vous pouvez encore planter en septembre et octobre dans votre jardin ou votre carré potager.

compo image

La longue liste des légumes d’hiver

Octobre — la fin de la saison potagère ? Loin de là ! Même en hiver, vous pouvez vous nourrir avec vos propres légumes. De nombreuses variétés de choux, des légumes racines et quelques variétés de salades préfèrent en effet les températures fraîches et sont encore plus savoureux sous l’effet du gel ! La raison en est que le gel active le métabolisme de certaines plantes, qui transforment l’amidon en sucre. Même les froids continus sans gel contribuent à de délicieuses saveurs. Comme les plantes ralentissent leur métabolisme, les raves, tubercules et feuilles stockent plus de sucre et de substances aromatiques, qui ne sont pas transformés par la plante.

Par ailleurs : pour profiter non seulement de légumes, mais aussi de fruits, il est nécessaire de s’activer en octobre et novembre. Car l’automne est la meilleure période de plantation pour les jeunes arbres et arbustes fruitiers. La récolte ne se fera certes pas en hiver, mais à l’été suivant.

Récolter des légumes en hiver : quelles sont les variétés de légumes qui s’y prêtent ?

Tous les légumes d’hiver ne se récoltent pas en hiver. Les différentes variétés de choux telles que le chou pointu ou le chou blanc se sèment par exemple en été, poussent en hiver et se récoltent au printemps suivant.

Le chou frisé, le chou de Bruxelles, la scorsonère ou le rutabaga se récoltent en hiver. Toutefois, ces variétés de légumes doivent être semées bien à l’avance, plus tôt dans l’année, pour assurer une récolte durant la saison froide.

Vous avez laissé passer la date des semis pour l’automne et l’hiver ? Il n’est toutefois pas nécessaire pour autant de renoncer aux vitamines maison. La mâche et le cresson d’hiver peuvent être encore semés en septembre ou octobre pour une récolte la même année. Mais vous pouvez aussi anticiper les récoltes du printemps suivant et planter par exemple de l’ail au potager. Nous avons compilé ci-après les légumes d’hiver que vous pouvez encore bien cultiver en septembre ou octobre dans votre jardin ou votre carré potager.

Quels sont les légumes d’hiver typiques ?

Derrière le terme « légumes d’hiver » se cachent des variétés de légumes rustiques telles que le chou, les légumes racines et les tubercules ainsi que les salades d’hiver qui peuvent être aussi cultivées et récoltées durant la saison froide. Nous avons compilé ici à votre attention une petite sélection de délicieux légumes d’hiver :

Variétés de choux

Tubercules et légumes racines

Salades d’hiver/ Légumes feuilles

Chou blanc

Carotte

Mâche

Chou frisé

Panais

Pourpier d’hiver

Chou rouge

Céleri

Roquette

Chou de Bruxelles

Rutabaga

Epinards

Chou de Milan

Scorsonère

Endive

Chou-rave

Radis noir

Chicorée

 

Oignon d’hiver

Blettes

 

Ail

Cresson d’hiver

 

Poirée

Aspérule odorante

 

Quelques-unes des variétés de légumes d’hiver énumérées ici ne peuvent toutefois pas être plantées à l’automne. Elles doivent être semées ou plantées dès l’été ou la fin d’été, afin de pouvoir être récoltées en hiver ou parfois dès le printemps de l’année suivante.

Légumes rustiques pour le potager

La culture des légumes d’hiver dans votre potager est presque illimitée. Veillez, comme d’habitude, à ce qu’ils aient suffisamment de place et de nutriments et à une bonne association avec leurs voisins. Nous vous suggérons ici les légumes se prêtant merveilleusement à une culture en septembre et octobre :

compo image

Mâche

Faites le plein de vitamine C et de fer avec la mâche en hiver ! Il est préférable de commencer à la semer en septembre. Un emplacement ensoleillé et une terre calcaire conviennent parfaitement. La mâche pousse en général très vite. Seules des températures en dessous de huit degrés inhibent sa croissance. Il se peut alors que vous deviez attendre le printemps suivant pour pouvoir la récolter. Si l’hiver est doux, posez un non-tissé sur les rangs de salades pour prolonger la croissance. Retrouvez ici tous les conseils sur le semis, l’entretien et la récolte de la mâche dans notre portrait de plantes.

compo image

Oignons d’hiver

Une fois vos pommes de terre récoltées, utilisez la place pour de nouveaux légumes : car l’oignon d'hiver appréciera l’emplacement avant que vous ne replantiez au printemps suivant des pommes de terre. La spécificité de l’oignon d’hiver est que par rapport aux oignons traditionnels il s’accommode fort bien du manque de luminosité et des températures négatives - jusqu’à moins dix degrés. Toutefois, elle apprécie un emplacement ensoleillé. Plantez-les de fin septembre à début octobre dans une planche riche en nutriments et bien perméable. Il est nécessaire de bien désherber la parcelle et de l’ameublir. Plantez les oignons à repiquer à deux à trois centimètres de profondeur, en les espaçant d’environ dix centimètres. Lorsque le feuillage commence à jaunir, il est temps de les récolter. La plupart du temps, la récolte a lieu en mai.

compo image

Ail

L’ail d’hiver développe des bulbes plus gros par rapport à l’ail de printemps. Le plus simple consiste à repiquer des caïeux d’ail sec. Une autre possibilité consiste à cultiver les bulbilles, qui sont les petits bulbes se formant à la pointe de l’ail. Il faut ici toutefois faire preuve de beaucoup de patience : la récolte ne peut avoir lieu qu’au terme de deux ans, car les bulbilles ont besoin de temps pour se développer. De ce fait, nous vous conseillons plutôt la culture par caïeux :

plantez-les à cinq centimètres de profondeur dans une terre ameublie, à exposition ensoleillée en les espaçant d’environ 20 centimètres sur le rang et en respectant un inter-rang de 30 centimètres. Une fois l’ail planté, il n’y a plus grand-chose à faire : arrosez uniquement si besoin, car l’ail redoute l’excès d’humidité. Il suffit de désherber régulièrement, pour que les plantules aient suffisamment de nutriments. La récolte a lieu en juillet, une fois que les deux tiers du feuillage ont jauni. Vous pouvez alors ameublir la terre autour des plants d’ail pour les récupérer précautionneusement.

Quels légumes puis-je cultiver en carré potager en hiver ?

Les salades d’hiver et légumes racines sont parfaits pour un carré potager. Pour le chou, veillez à choisir une variété qui ne s’étale pas trop. Mais en général, rien ne s’oppose à le cultiver en carré potager. Pour la culture en carré potager en septembre et octobre, nous vous conseillons ces trois légumes d’hiver :

compo image

Pourpier d’hiver (Porcelane)

Le pourpier d’hiver (Claytonia perfoliata) se prête parfaitement à la culture en carré potager durant la saison froide, à exposition ensoleillée à mi-ombragée : car pour germer, il faut que les températures descendent en dessous de douze degrés. Le semis de cette salade peut être très dense, ce qui permet d’en récolter plusieurs fois. Par ailleurs, les feuilles sont particulièrement esthétiques, ce qui lui a valu le nom vernaculaire de « beauté de printemps », surtout au printemps lorsque la récolte est finie et que de petites fleurs blanches se forment sur les feuilles.

Pour le semis, les températures doivent être aux alentours de huit à douze degrés. Semez les graines dans un trou d’un centimètre de profondeur environ ou dans un sillon, en les espaçant de cinq à huit centimètres et en respectant un inter-rang de dix à quinze centimètres. Maintenez alors le substrat humide. Sinon le pourpier d’hiver est très facile d’entretien : comme c’est une plante frugale, il n’est généralement pas nécessaire de la fertiliser. Une première récolte est possible dès six à huit semaines, lorsque les feuilles atteignent dix centimètres. Coupez les feuilles au couteau à deux centimètres au-dessus du sol, pour favoriser la repousse d’autres feuilles et prolonger la récolte jusqu’au cœur du printemps. La récolte prend fin dès que le pourpier d’hiver fleurit, ce qui se produit généralement en avril.

compo image

Aspérule odorante

L’aspérule odorante brave également les températures froides et prospère même à exposition ombragée. Jusqu’au printemps, elle se développe en herbe aromatique très parfumée, et est souvent utilisée dans le célèbre Maitrank. Elle est parfois appelée Petit Muguet, Reine-des-bois ou encore Thé suisse.

Semez les graines en terre humifère, en les espaçant de 20 centimètres environ. Des températures fraîches à négatives sont nécessaires sur une longue période (au moins cinq semaines) pour que la germination réussisse. Selon les températures, 20 à 100 jours peuvent s’écouler jusqu’à ce que les premières petites feuilles soient visibles. Comme l’aspérule odorante pousse en forêt, il est important de maintenir la terre toujours humide. Récoltez-la au printemps avant la mise à fleurs. Une fois fleurie, l’aspérule odorante ne doit plus être récoltée. Pour lui permettre de déployer pleinement son arôme, laissez sécher votre récolte pendant un ou deux jours.

compo image

Cresson d’hiver

Le cresson d’hiver également appelé herbe de Sainte Barbe est très robuste et facile d’entretien. Il ne pousse malheureusement pas aussi vite que le célèbre cresson alénois que l’on rencontre plutôt au printemps et en été. Toutefois, cette plante apporte assurément des vitamines importantes, telles que la vitamine C et les principes amers. Semez de préférence le cresson avant fin septembre pour pouvoir le récolter en hiver, en respectant un inter-rang de 15 à 20 centimètres minimum. Maintenez la terre toujours humide et désherbez éventuellement. Si le cresson est trop dense, il est conseillé d’enlever quelques plantules. Les plantes restantes auront ainsi suffisamment de nutriments même sans fertilisation. Vous pouvez récolter le cresson d’hiver pendant presque toute l’année, dans la mesure où il ne fleurit pas (floraison d’avril à juin). Utilisez la récolte de préférence immédiatement, car la saveur très épicée sera bien intense et délicieuse.

Que peut-on encore planter en décembre ?

Nous sommes déjà en décembre et vous souhaitez démarrer votre potager avant le printemps ? Malheureusement, le semis en plein air en décembre est fréquemment voué à l’échec. En fin de compte, si l’hiver est très doux, vous pouvez tenter la culture du pourpier d’hiver. Reportez-vous ci-dessus pour plus de détails. Vous pouvez aussi permettre à votre potager de souffler un peu et commencer la planification pour l’année suivante.

Notre conseil

Vous pouvez avancer la date des semis de quelques semaines en utilisant un châssis ou un tunnel de forçage, similaires à une serre.

Partager

Inscription à la newsletter

Restez informés

Recevez des conseils d’entretien saisonniers et des inspirations concernant le jardin, le gazon, les plantes, la décoration et bien davantage dans notre newsletter.

 

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE INSCRIPTION!

 

Vous recevez dès à présent une confirmation électronique. Cliquez sur le lien qu’elle contient pour confirmer votre inscription.

Veuillez saisir votre adresse mail.

Veuillez confirmer votre accord en cochant la case.

compo image

COMPO. De belles plantes, tout simplement.

Peu importe que l’on ait deux mains gauches ou la main verte: ensemble pour une qualité de vie plus verte.

Suivez COMPO sur:

En savoir plus sur COMPO