Distributeurs à proximité
compo image

Thermes de recherche fréquents

Distributeurs à proximité
compo image

Engrais vert : les alternatives au potager

L’engrais vert différent !

Lorsque l’été tire lentement à sa fin et que vous avez déjà récolté les légumes au potager, il est temps de penser à l’engrais vert. Toutefois, l’engrais vert ne convient pas à tous les potagers, car même en début d’automne, il est encore possible de récolter beaucoup de courgettes, melons ou tomates. Nous vous présentons ici quelques bonnes alternatives !

Engrais vert classique

L’engrais vert consiste à semer des plantes spéciales telles que les lupins, du sarrasin, des tagètes, du trèfle incarnat ou de la luzerne sur les planches qui ont été récoltées. Ces plantes permettent d’enrichir en azote les sols appauvris et de les ameublir. Après l’hiver, il suffit de les incorporer au sol, elles auront gelé pour la plupart, de sorte à bien accueillir ensuite concombres, choux-raves, carottes ou blettes. Pour les plantes très gourmandes, c’est-à-dire les plantes à fort besoin en nutriments, telles que les tomates, les courges ou les melons, il est préférable d’incorporer un engrais à libération prolongée avant la plantation, ce qui permet de délivrer aux plantes tous les nutriments nécessaires.

À qui convient l’engrais vert ?

L’engrais vert convient surtout aux grands potagers où l’on peut laisser sans problème une zone « non utilisée ». Ici on peut par exemple appliquer une rotation culturale : en bref cela signifie que le potager est divisé en quatre parcelles, chaque année trois d’entre elles sont occupées par différents légumes (dont une parcelle par des légumes gourmands, une par des légumes moyennement gourmands et une par des légumes frugaux), tandis que la quatrième parcelle est laissée en jachère. Au lieu de légumes, on sème en été un engrais vert, qui d’une part est élégant et attire de nombreux insectes et d’autre part est bon pour le sol. L’année suivante, tous les légumes passent sur une autre parcelle, de sorte à fertiliser alors par un engrais vert une autre surface. Une telle rotation culturale demande beaucoup d’efforts et requiert une bonne planification.

À ceci s’ajoute que toutes les plantes ne sont pas adaptées de la même manière à un engrais vert. Ainsi les plantes cultivées et les plantes d’engrais vert doivent appartenir à des familles différentes. Ce qui signifie par exemple que les lupins, le trèfle et les pois de senteur qui font partie des Faboideae sont déconseillés comme engrais vert, si des petits pois ou des haricots, eux aussi des Faboideae, ont été cultivés sur la parcelle ou le seront l’année suivante. De plus, les plantes d’engrais vert devraient provenir de familles différentes pour éviter tout appauvrissement du sol et être vraiment bénéfique à ce dernier.

compo image

Engrais vert sur de petites surfaces

Si vous ne disposez que d’une planche de légumes ou d’un carré potager utilisé exclusivement pour la culture des légumes, vous pouvez tout simplement repousser l’engrais vert en fin d’été. Ceci fonctionne par exemple si vous cultivez exclusivement des cultures hâtives telles que carottes, salades ou radis, qui peuvent être récoltées en août, pour semer ensuite l’engrais vert. Août est un mois optimum pour les semis pour de nombreuses plantes amélioratrices du sol telles que le trèfle, les lupins, la phacélie, la moutarde blanche, les pois de senteur ou le radis chinois.

Engrais vert à l’automne

Si vous souhaitez néanmoins cultiver des tomates, concombres, melons, courges ou pommes de terre, qui peuvent être tout à fait récoltés encore en septembre ou octobre, l’utilisation de l’engrais vert peut s’avérer plus délicate, car il demande un peu de temps pour pousser et ameublir le sol avec ses longues racines ou l’enrichir en azote. Si vous souhaitez semer de l’engrais vert dans votre potager, prévoyez quelques semaines pour celui-ci. Selon la météo, les plantes doivent être semées au plus tard jusqu’à début octobre. Pour un tel engrais vert tardif à l’automne, il est conseillé d’utiliser de la phacélie, de la moutarde blanche et du trèfle de Perse. Si vous n’avez pas beaucoup de temps à consacrer, vous pouvez aussi amender votre sol avec des méthodes alternatives aux engrais verts.  

compo image

Alternatives à l’engrais vert pour le potager

Comme alternative aux engrais verts végétaux classiques, vous pouvez utiliser tous les engrais de jardin organiques, parmi lesquels figurent par exemple le fumier de cheval, les raclures de corne ou les différents engrais BIO à libération prolongée à la laine de mouton. L’engrais öko balance COMPO purement végétal convient également comme alternative à un engrais vert.
L’engrais organique permet d’activer différents microorganismes du sol. Ceux-ci décomposent l’engrais et libèrent les nutriments. Leur activité ameublit de plus le sol. Ceci est également intéressant pour les vers de terre, qui en profitent aussi et qui confèrent à la terre une bonne structure. Afin que les nutriments libérés puissent être directement utilisés par les plantes, l’engrais doit être apporté peu avant la plantation des légumes.

Quand peut-on fertiliser le sol ?

Tandis que les plantes à engrais vert classiques peuvent être semées de mars à octobre, l’amendement du sol avec des engrais organiques doit avoir lieu au printemps. Si l’engrais est déposé en fin d’été ou à l’automne après la récolte des légumes, il est possible que les nutriments soient déjà libérés bien qu’il n’y ait pas de plantes à nourrir. Dans ce cas, les nutriments seront inutilisés et lessivés au cours de l’hiver par la pluie et la neige. Il faudra alors à nouveau fertiliser le sol l’année suivante. Pour prévenir cet état de fait, il est impératif de faire les fertilisations au printemps !

Tout dépend du bon dosage !

Afin de ne pas surfertiliser le sol tout en veillant à ce que les plantes aient suffisamment de nutriments, il est extrêmement important de respecter les dosages indiqués sur l’emballage. Vous trouverez ici des informations concrètes sur les apports d’engrais.

compo image

Bien fertiliser — voici comment faire !

Après avoir désherbé le sol et l’avoir bien bêché, vous pouvez apporter l’engrais au potager. Souvent, le sol n’a pas besoin d’être arrosé, car au printemps la terre est encore bien humide et la pluie ne se fait pas trop attendre. Si toutefois le sol s’avérait très sec et sans pluie à l’horizon des jours suivants, nous vous conseillons de l’arroser. Deux conditions préalables doivent être remplies pour que les nutriments de l’engrais organique puissent être libérés : le sol doit avoir une certaine température et avoir un certain taux d’humidité. Seuls ces deux facteurs garantissent que les nutriments soient disponibles pour les plantes.
Vous pouvez incorporer aussi l’engrais directement avant la plantation. Comme les légumes doivent être abondamment arrosés après leur plantation pour faciliter leur enracinement, ceci permet de libérer les nutriments.

Couvrir les planches de légumes de rameaux

Pour que le potager ne reste pas en friche sans protection jusqu’à la prochaine fertilisation au printemps, vous pouvez le pailler avec des rameaux de sapin ou y planter quelques fleurs annuelles rustiques telles que les pensées à corne. Ainsi le sol se lessivera moins vite et sera protégé contre les graines d’adventices qui volent dans l’air en fin d’été ou au printemps et qui affectionnent particulièrement les surfaces vides.  

compo image

Petit conseil : une prairie mellifère comme alternative à l’engrais vert

Si vous avez déjà semé une prairie fleurie mellifère dans votre potager composé de bleuets, soucis, tournesols, phacélies ou lupins, laissez-les simplement en place même si les fleurs sont fanées à l’automne. Elles serviront également d’engrais vert et protégeront le sol en hiver. Au printemps, bêchez le sol et incorporez les résidus de fleurs dans le sol. Si vous souhaitez ensuite planter des plantes gourmandes, il est conseillé toutefois de faire un apport d’engrais à libération prolongée avant la plantation, tel un engrais bio organique longue durée à la laine de mouton pour légumes potagers.

Partager

Inscription à la newsletter

Restez informés

Recevez des conseils d’entretien saisonniers et des inspirations concernant le jardin, le gazon, les plantes, la décoration et bien davantage dans notre newsletter.

 

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE INSCRIPTION!

 

Vous recevez dès à présent une confirmation électronique. Cliquez sur le lien qu’elle contient pour confirmer votre inscription.

Veuillez saisir votre adresse mail.

Veuillez confirmer votre accord en cochant la case.

compo image

COMPO. De belles plantes, tout simplement.

Peu importe que l’on ait deux mains gauches ou la main verte: ensemble pour une qualité de vie plus verte.

Suivez COMPO sur:

En savoir plus sur COMPO