Distributeurs à proximité
compo image

Thermes de recherche fréquents

Distributeurs à proximité

Caractéristiques

Lantanas

compo image
compo image

Besoins

Arrosage:
Beaucoup
Lumière:
Soleil
Entretien:
high

Période de floraison

Caractéristiques

Domaine d'application:
Bac
Hauteur de la plante:
30 cm à 2 m
Couleur des fleurs:
Jaune, orange, rouge, rose, blanc

Planter correctement

Planter des lantanas

Emplacement idéal du lantana

Le lantana est originaire des tropiques d’Amérique du Sud. Sa floraison est particulièrement riche, et il a donc besoin d’un emplacement ensoleillé et chaud. S’il a trop peu de lumière, il interrompt sa croissance. Pourtant pas de souci, les fleurs se déploient à nouveau dès que le soleil brille. Ces jolies plantes sont disponibles en bac en jardinerie sous forme d’arbustes ou de tiges hautes, et ressemblent à de petits arbres.

Selon les régions, il porte le nom de « Corbeille d’Or », « Lantanier », « Mille-fleurs » ou encore « Thé de Gambie ». La couleur de ses fleurs varie tout au long de la floraison, passant par exemple du jaune à l’orange, résultant en de splendides jeux de couleurs. Car tandis que les jeunes bourgeons à l’intérieur des inflorescences rayonnent en jaune vif ou blanc clair, les boutons extérieurs arborent durant leur floraison un orange foncé ou un rose profond. Il existe toutefois des variétés dont la couleur de robe reste immuable.

Planter des lantanas en bac

Dans son habitat naturel, cette plante d’ornement forme un arbuste pouvant mesurer jusqu’à trois mètres de haut. En raison des températures plus limitées sous nos latitudes, le lantana n’est toutefois pas rustique chez nous. Il est donc préférable de le planter en bac afin de pouvoir le rentrer en pot dans ses quartiers d’hiver à l’automne.

Le meilleur terreau pour le lantana cultivé en bac doit être perméable et riche en nutriments. Les terreaux spéciaux pour plantes méditerranéennes répondent parfaitement à ces exigences et stimulent la formation de ces merveilleuses fleurs. Vous pouvez aussi utiliser du terreau pour plantes de balcon et plantes en bac et l’ameublir avec un peu de sable. Veillez à proscrire toute formation d’humidité stagnante. Car même si le lantana est une assoiffée pendant sa floraison, une humidité permanente abîmera vite ses racines. Le bac doit donc avoir au moins un voire plusieurs trous de drainage. De plus il est judicieux de placer au fond du pot des éclats de terre cuite ou du gravier afin de ne pas boucher les trous de drainage avec des grumeaux de terre. Si l’eau s’accumule dans la soucoupe, évacuez-la sans tarder.

Notre conseil

Lorsque le lantana commence à faner, il forme de petits boutons vert clair. Pincez ces boutons régulièrement afin que la plante conserve ses forces et pour prolonger significativement la floraison.

Entretenir correctement

Entretenir le lantana

À quelle fréquence faut-il arroser un lantana ?

Le lantana se sent particulièrement bien si la terre reste uniformément humide. Le mieux est de mettre un doigt en terre avant l’arrosage : si la terre est humide à trois à cinq centimètres de profondeur, il n’est pas utile d’arroser. Mais si elle est sèche, il est grand temps d’y remédier. Durant les chaudes journées d’été, les plantes en bac ont plus souvent besoin d’eau, car la terre du pot peut se dessécher vraiment très vite. Si le lantana est dans un cache-pot ou sur une soucoupe, il faut éliminer l’eau en excès afin d’éviter toute pourriture racinaire. En principe, vous pouvez arroser votre lantana à l’eau du robinet. Toutefois, comme nombre de plantes méditerranéennes, le lantana est sensible au calcaire. Arrosez ce petit arbuste de préférence à l’eau de pluie du récupérateur, car cette dernière n’est quasiment pas calcaire.

Vous reconnaîtrez un lantana qui a vraiment soif à ses feuilles molles et retombantes. Plus le lantana a de terre autour de ses racines, plus les arrosages peuvent être espacés. Le bac utilisé doit donc être vraiment généreux sans être surdimensionné, afin que la plante puisse rapidement s’enraciner dans la terre disponible. L’emplacement est également décisif en ce qui concerne la fréquence des arrosages. Plus l’exposition sera ensoleillée, plus il faudra l’arroser, car le lantana évapore très vite l’eau par ses feuilles.

Nutriments pour les fleurs : fertiliser le lantana

Une fertilisation régulière du lantana permet de profiter d’une splendide floraison haute en couleur. Un engrais liquide contenant une part de phosphore convient bien, car ce nutriment est décisif pour la mise à fleurs. Vous pouvez choisir soit un engrais pour plantes fleuries soit un engrais liquide pour plantes méditerranéennes.

Pour fertiliser le lantana, ajoutez l’engrais dans de l’eau de pluie en respectant les dosages prescrits et arrosez-le comme d’habitude. Après avoir rabattu la plante au printemps, laissez le temps à la plante de reformer quelques feuilles avant de reprendre les fertilisations. Tandis qu’une fertilisation par mois suffit au début de la phase de croissance, le lantana a besoin d’engrais toutes les deux semaines dès qu’il commence à fleurir. Lorsque l’automne s’installe progressivement, cessez les apports d’engrais afin que le lantana puisse se préparer à la dormance hivernale.

Tailler le lantana — pour une superbe floraison

Pour profiter le plus longtemps possible du lantana, il est conseillé de le rabattre après son hivernage. Entre mars et mai au plus tard, coupez les tiges à une longueur de 10 à 15 centimètres. Cette opération est importante pour la formation de jeunes tiges florifères, car les anciennes tiges ne portent que peu de fleurs en été. Pour une splendide floraison, il est donc indispensable de le rabattre. En été, durant la floraison, supprimez régulièrement les fleurs fanées pour favoriser la remontée de nouvelles fleurs.

Les tiges coupées se lignifient au cours de l’année et cicatrisent toutes seules. Pour ne pas abîmer inutilement ce petit arbre, il faut néanmoins veiller à pratiquer une coupe la plus nette et la plus propre possible.

Compte tenu du fait que la plante est toxique, il faut jeter les rameaux coupés hors de portée des enfants. Les personnes allergiques et celles à la peau sensible doivent en outre porter des gants, car les feuilles ont une pubescence rugueuse.

Hiverner le lantana — un quartier d’hiver hors gel pour cette plante exotique

Le lantana n’est pas rustique. C’est pourquoi il faut le rentrer à l’abri du gel durant la saison froide. L’emplacement doit être le plus clair possible. Mais vous pouvez aussi l’hiverner à un endroit un peu plus sombre, avec l’éventualité que la plante forme de petites feuilles claires et tendres qui tomberont au printemps une fois dehors. Mais pas de soucis : le lantana forme ensuite de nouvelles feuilles vert foncé.

Il est important de veiller à ce que la température soit bien stable dans ses quartiers d’hiver, afin que le lantana puisse faire sa pause hivernale. Une température d’environ dix degrés suffit. Elle peut être plus basse si le lieu d’hivernage est plus sombre, mais ne doit pas être inférieure à cinq degrés. Pendant l’hivernage, le lantana ralentit son métabolisme, ce qui signifie qu’il n’a pas besoin de nutriments supplémentaires et demande moins d’humidité. De ce fait, arrosez juste assez pour que le terreau ne se dessèche pas totalement.

Dès mars, selon la météo, vous pouvez l’installer à un endroit plus chaud et l’arroser plus régulièrement pour stimuler à nouveau le métabolisme. En règle générale : plus vous stimulez la plante tard, plus elle fleurira tard. Il est cependant important que vous ne sortiez votre lantana à l’extérieur que lorsque les gelées ne sont plus à craindre, au risque dans le cas contraire de l’endommager.

À quelle fréquence doit-on rempoter un lantana ?

Lorsque le lantana est devenu trop grand pour son bac, ses racines poussent alors hors des trous de drainage. Choisissez alors pour le rempotage un pot d’une taille juste au-dessus de l’ancien. Si vous choisissez un pot trop grand, la croissance racinaire sera tellement stimulée par la place disponible que la plante aura moins de force pour former feuilles et fleurs. Le meilleur moment pour le rempotage est en mars, après l’hivernage. Cette plante d’ornement bénéficiera non seulement de l’engrais de démarrage contenu dans le terreau tout frais, mais également de nouveaux nutriments qui lui permettront de bien redémarrer. Veillez à ne pas blesser les extrémités des racines, elles sont sensibles. Un lantana encore jeune doit être rempoté chaque année. Par la suite, changez de bac tous les trois ans.

Instructions pas-à-pas : multiplier le lantana par bouturage

  1. La multiplication du lantana se fait de préférence par bouturage. Le meilleur moment est au printemps, lorsque la plante forme ses nouvelles tiges. Coupez une extrémité d’environ dix centimètres en dessous d’un nœud et ôtez les feuilles inférieures.
  2. Puis mettez la bouture dans un godet avec un substrat de multiplication. Il est important de maintenir le substrat uniformément humide ainsi que d’avoir une forte hygrométrie et des températures élevées pour réussir le bouturage. Vous pouvez utiliser une petite serre ou bricoler un toit avec un film transparent. La bouture apprécie particulièrement un lieu clair et chaud. Toutefois, n’exposez pas la plante, dépourvue de racines, au rayonnement direct du soleil au risque de provoquer une trop forte évaporation. Il est important d’aérer la bouture une fois par jour pendant au moins 20 minutes, afin d’éviter toute formation de moisissures.  
  3. Après trois à quatre semaines environ, des racines doivent s’être formées. Habituez la bouture à se passer de son film protecteur en prolongeant le temps d’aération. Enfin, plantez-la dans un pot plus grand. La formation de racines se manifeste par le développement de nouvelles feuilles et la croissance de la plante.
  4. Au bout d’un certain temps, une fois que la plante a grandi et que six à sept paires de feuilles se sont formées, vous pouvez stimuler la ramification en raccourcissant les pousses terminales à trois à quatre paires de feuilles. Si vous souhaitez néanmoins le cultiver en haute tige, il ne faudra tailler la plante que lorsqu’elle sera parvenue à la hauteur voulue.

Le lantana est-il toxique ?

Toutes les parties du lantana sont toxiques pour les êtres humains et les animaux domestiques. Il faut notamment faire très attention avec les baies, car elles ont une concentration toxique très élevée. Le lantana produisant des drupes toxiques en fin de floraison, vous pouvez tout simplement en contrer la formation en ôtant les fleurs fanées. Par ailleurs, ce petit arbre aura alors plus de force pour former des fleurs, dont vous pourrez profiter jusqu’en fin d’été.

Partager

Inscription à la newsletter

Restez informés

Recevez des conseils d’entretien saisonniers et des inspirations concernant le jardin, le gazon, les plantes, la décoration et bien davantage dans notre newsletter.

 

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE INSCRIPTION!

 

Vous recevez dès à présent une confirmation électronique. Cliquez sur le lien qu’elle contient pour confirmer votre inscription.

Veuillez saisir votre adresse mail.

Veuillez confirmer votre accord en cochant la case.

compo image

COMPO. De belles plantes, tout simplement.

Peu importe que l’on ait deux mains gauches ou la main verte: ensemble pour une qualité de vie plus verte.

Suivez COMPO sur:

En savoir plus sur COMPO