Distributeurs à proximité
compo image

Thermes de recherche fréquents

Distributeurs à proximité

Caractéristiques

Poivron

compo image
compo image

Besoins

Arrosage:
Abondant
Lumière:
Soleil
Entretien:
Moyen

Période de récolte

Caractéristiques

Domaine d'application:
Jardin, terrasse et balcon
Hauteur de la plante:
jusqu’à 150 cm
Couleur des fleurs:
Blanc

Planter correctement

Planter des poivrons

Quel est le bon emplacement pour les poivrons ?

Le poivron est un véritable adorateur du soleil - pas étonnant puisqu’il est originaire d’Amérique Centrale et du Sud ! Un emplacement ensoleillé et abrité sur un balcon exposé au sud, ou contre un mur sud dans le jardin lui est extrêmement bénéfique. Si vous souhaitez faire le bonheur de cette plante, cultivez-là sous serre ou tunnel de forçage. Car ces modes de culture présentent les meilleures conditions nécessaires à une récolte abondante et savoureuse.

En outre, le poivron apprécie particulièrement les sols perméables, meubles et riches. Ceux-ci peuvent être amendés avec du compost et de la corne broyée. Et même sur les petits balcons ou terrasses, il est possible de les cultiver. Il existe par exemple des variétés à port compact, mesurant à peine 30 centimètres, et donc adaptées aux petits pots, massifs ou balconnières.

Petit conseil : vous pouvez aussi réchauffer le sol en posant un film de paillage noir et favoriser ainsi la meilleure fructification possible.

Semer des poivrons - oui, mais comment ?

Vous ne souhaitez pas acheter de jeunes plants forcés, mais expérimenter par vous-même la métamorphose d’une fine graine en petite plante ? Nous avons alors rassemblé pour vous les points essentiels pour le semis de poivrons. Notez toutefois que cette petite plante passera un long moment sur le rebord de fenêtre entre le moment où elle sera semée dès fin février jusqu’à mi-mai après les saints de glace où elle pourra être repiquée. Prévoyez donc suffisamment de place si vous souhaitez semer plusieurs plants.

Conseil : si vous souhaitez cultiver des piments forts, commencez les semis dès janvier. Les piments antillais en particulier ont besoin de beaucoup de temps entre la germination et la première récolte. Pour pouvoir profiter d’une récolte abondante de piments, il est conseillé de les semer début janvier (et d’utiliser de préférence une lampe horticole).

Voici comment procéder :

  1. Remplissez de petits godets ou une terrine de semis d’un substrat de culture spécial. Vous pouvez aussi utiliser de vieilles barquettes en plastique.
  2. Avant de semer les poivrons, arrosez abondamment la terre pour bien l’imprégner.
  3. Semez alors les poivrons. Chaque graine doit disposer de suffisamment de place. Si vous utilisez des godets de culture, déposez une graine dans chacun d’entre eux.
  4. Puis recouvrez alors les graines d’une fine couche de terre, égale d’environ au double de leur épaisseur. Vous pouvez alors tendre un film alimentaire légèrement perforé sur la terrine de semis. Le film alimentaire contribue à maintenir un environnement chaud et humide, particulièrement bénéfique aux graines.
  5. Posez l’ensemble sur un rebord de fenêtre exposé au soleil. La meilleure température de germination est comprise entre 18 et 25 °C. Il est conseillé d’utiliser une couverture chauffante ou de trouver un endroit près du chauffage, pour bien dorloter les graines.
  6. Veillez à maintenir toujours le substrat humide jusqu’à la germination. Il faut compter deux à trois semaines avant que les premières plantules n’apparaissent. Si durant cette période, le soleil est aux abonnés absents, utilisez une lampe horticole. Car les petites plantules ont besoin de beaucoup de soleil pour croître et prospérer.

Une fois que la première paire de feuilles (cotylédons) apparaît, vous pouvez commencer à repiquer les poivrons. Pour ce faire, extrayez-les précautionneusement de la terrine et transplantez-les dans des pots plus grands d’un diamètre de 12 à 14 centimètres. Mélangez de préférence un terreau riche pour légumes à du substrat de culture pauvre pour offrir les premiers nutriments aux petites plantes. Une fois les plantules transplantées, tassez fermement et arrosez copieusement pour faciliter leur enracinement. Jusqu’à la plantation en mai, vous pouvez les installer à un emplacement chaud et ensoleillé.

Si les températures sont déjà estivales en avril, vous pouvez déjà les habituer à leur futur environnement et faciliter leur acclimatation en les sortant pendant quelques heures à mi-ombre au jardin ou sur le balcon. Il convient d’éviter encore le soleil direct de midi, car les jeunes plants doivent d’abord s’habituer progressivement pour ne pas subir de brûlures. Une fois les risques de gelées tardives passés et si les jeunes plants de poivron se sont bien enracinés, il est enfin temps de les sortir sur le balcon, sous serre ou dans le jardin !

Planter des poivrons au jardin ou sous serre

Dès la mi-mai voici venu le temps de la transplantation ! Le moment est alors venu d’installer au grand air les plantules ou les jeunes plants achetés. Comme les poivrons sont des plantes gourmandes et préfèrent une terre riche, il est conseillé d’ameublir le sol avant plantation et d’y apporter de l’engrais longue durée pour légumes ou un terreau riche, spécial potager afin d’offrir aux plantes suffisamment de nutriments pour un bon démarrage. Un engrais à la laine de mouton est conseillé, car il stocke l’eau et protège la plante du dessèchement. Au moment de la plantation, il faut veiller à repiquer les plantes jusqu’aux cotylédons et à respecter un écartement de 45 cm sur le rang et d’au moins 60 cm entre les rangs. Suivez de préférence les indications portées sur l’étiquette des plantes.

Planter des poivrons en bac

Même en l’absence de jardin, il n’est pas nécessaire de renoncer aux délicieux poivrons ! Ils peuvent en effet être tout à fait cultivés en pot. Choisissez pour ce faire un bac le plus grand possible et remplissez-le de terreau potager riche en nutriments. Selon sa variété, le poivron peut mesurer de 20 à 120 centimètres, raison pour laquelle il faut bien se renseigner sur celui-ci. Les variétés naines peuvent être, par exemple, facilement cultivées sur un balcon, tandis que des variétés plus grandes ont besoin de nettement plus de place. En l’absence d’humidité stagnante, percez quelques trous au fond du bac pour éviter qu’elle ne s’installe. Installez de préférence le bac sous un toit afin de protéger le poivron de la pluie.

Conseil : indépendamment du lieu où vous cultivez le poivron, il faut impérativement le tuteurer, pour éviter qu’il ne se casse. Plantez un bâton de bambou dans le sol et attachez-y le poivron avec un fil, mais sans serrer.

Remarque

Le terme de « poivron » recouvre en général les piments doux de l’espèce Capscicum annuum, qui comprend également les fruits tels que le piment fort, le piment jalapeño ou le piment pepperoni.

Entretenir correctement

Planter des poivrons

Bien arroser le poivron

Le poivron a besoin de beaucoup d’eau pour former ses fruits. La terre est susceptible de se dessécher rapidement, surtout en été. C’est pourquoi il faut tester avec le doigt si la plante doit être arrosée. Mettez un doigt en terre : si elle est humide, patientez un peu avant d’arroser, mais si elle est déjà sèche, arrosez-la. Il se peut qu’en été, il faille arroser les poivrons quotidiennement. Arrosez toujours la terre et non en pluie sur les feuilles, au risque de les brûler rapidement.

Fertiliser le poivron - voici comment procéder

En bac ou en pleine terre, il faut impérativement fertiliser le poivron pour qu’il fructifie abondamment ! Car le poivron fait partie des plantes gourmandes et requiert donc beaucoup de nutriments. Si vous cultivez le poivron en bac, utilisez un engrais liquide. Ajoutez ce dernier toutes les deux semaines environ à l’eau d’arrosage en respectant les instructions marquées sur l’emballage. Vous pouvez aussi choisir un engrais longue durée, qui sera plutôt destiné aux poivrons cultivés en pleine terre.

Récolter le poivron

Dès la mi-juillet, l’heure de la récolte a sonné. Le moment exact dépend toutefois du niveau de maturité souhaité. Le choix vous appartient : ils peuvent être récoltés soit encore complètement verts soit rouge foncé, mais dans ce cas ils ne seront prêts que vers fin juillet. La récolte peut aussi dépendre des conditions météorologiques :s’il fait plutôt frais, la plante formera ses fruits moins vite que si le temps est chaud. Utilisez un couteau aiguisé et coupez les poivrons directement sur la tige. Il est déconseillé de les arracher de la tige qui est extrêmement robuste et ne permet pas de cueillir les poivrons simplement à la main.

Petit conseil pour une récolte plus abondante : pincez le bouton terminal. Il s’agit de la première fleur, située quasiment à l’extrémité de la tige principale dans une ramification. En supprimant celle-ci, le poivron peut insuffler encore un peu plus de force dans sa croissance et produire par la suite plus de fruits.

Maladies du poivron : pucerons

Il est tout à fait possible que les poivrons soient infestés de pucerons, une invasion souvent liée aux températures trop fraîches, à une fertilisation excessive, à un manque de lumière ou à une plantation insuffisamment espacée. Une solution consiste souvent à doucher les plantes concernées ou à récolter les pucerons à la main pour les mettre à la poubelle. En cas de forte infestation, nous vous conseillons d’utiliser un produit phytosanitaire à base d’huile de colza ou de neem.

Partager

Inscription à la newsletter

Restez informés

Recevez des conseils d’entretien saisonniers et des inspirations concernant le jardin, le gazon, les plantes, la décoration et bien davantage dans notre newsletter.

 

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE INSCRIPTION!

 

Vous recevez dès à présent une confirmation électronique. Cliquez sur le lien qu’elle contient pour confirmer votre inscription.

Veuillez saisir votre adresse mail.

Veuillez confirmer votre accord en cochant la case.

compo image

COMPO. De belles plantes, tout simplement.

Peu importe que l’on ait deux mains gauches ou la main verte: ensemble pour une qualité de vie plus verte.

Suivez COMPO sur:

En savoir plus sur COMPO