Distributeurs à proximité
compo image

Thermes de recherche fréquents

Distributeurs à proximité
compo image

Des solutions plaisantes à chaque saison

Fleurissement de tombes

Même si vous vérifiez chaque semaine que tout va bien au cimetière, les limaces sont des boulimiques, les lapins des terrassiers qui creusent avec application tandis que la chaleur et la sécheresse endommagent les plantes. Nous vous proposons de découvrir ici quelques plantes colorées, mais également faciles d’entretien afin que l’entretien des tombes ne tourne pas au casse-tête. Choisissez le mélange parfait pour une sépulture qui allie plantes persistantes et taches de couleur appropriées aux quatre saisons.

compo image

Les plantes de sépulture doivent répondre à ces exigences

Les bases

Rendre attrayante une tombe à chaque saison n'est pas chose facile. L'arrosage en été peut en particulier poser problème si le cimetière est éloigné de quelques kilomètres de chez vous. Avec la bonne sélection de plantes, vous pouvez minimiser l'entretien à chaque saison. Votre sélection doit d'abord répondre à quelques précautions préalables :
 

 

 

  1. La pierre tombale doit toujours rester au centre de la composition. Il faut donc veiller, lors du choix des plantes, à ne pas plonger la pierre tombale dans l'ombre ni à l'envahir.
  2. Un épais tapis végétal bloque la croissance des mauvaises herbes et maintient l'humidité dans le sol.
  3. Tenez compte de l'ensoleillement de la sépulture, car les plantes choisies ne restent pérennes et faciles d'entretien que si elles se sentent vraiment bien à leur place.
  4. Généralement, les plantes à croissance lente sont certes un peu plus chères, mais elles tiennent plus longtemps. En outre, vous évitez les opérations de taille qui s'imposeraient dans le cas contraire.

Notre conseil

Renoncez aux galets ou dalles de pierre plus grandes sur la tombe. Par les chaudes journées d'été, ces matériaux favorisent la montée de la température en surface. 

Tombe entretenue avec un minimum de soin

Un fleurissement saisonnier est certes esthétique, mais décorer toute la tombe quatre fois par an peut s'avérer fastidieux et onéreux. C'est pourquoi nous vous conseillons, en fonction de vos disponibilités, d'orner un à deux tiers de la tombe avec des plantes persistantes. Bien que largement plébiscité, le lierre est toutefois moins adapté, car il pousse de façon anarchique et demande beaucoup d'entretien. À l'inverse, ces candidats végétaux répondent à toutes les exigences d'un fleurissement de tombe :

La base persistante

Epimedium perralchicum

Fleur des elfes

Pachysandre du Japon

Pachysandre du Japon

Leptinella squalida

Cotule à bractées

Euonymus fortunei

Fusain de fortune

Cotoneaster

Cotonéaster

Sedum spurium

Orpin bâtard

Notre conseil

Le houx crénelé offre une bonne alternative au buis en bordure des tombes. Il est d’aspect presque identique et est bien moins sensible aux maladies et parasites.

Stars saisonnières

Printemps

compo image

1

Pensées vivaces

Les violettes cornues sont idéales comme plantation printanière robuste et luxuriante sur une tombe. Elles se sentent parfaitement à leur aise aux expositions ensoleillées à semi-ombragées, si bien qu’elles fleurissent sans discontinuer de mars à mai. Mais recherchez impérativement un cultivar annuel pour le fleurissement saisonnier d’une tombe. Les variétés sauvages (viola cornuta) prolifèrent en effet fortement, fleurissent parfois jusqu’à l’automne et en quelques mois à peine rechignent à laisser de l’espace aux plantations estivales. La violette cornue ne figure quasiment pas au menu des escargots. Mais si votre cimetière est très fréquenté par les lapins de garenne, il est préférable de choisir de jolies pensées.

compo image

2

Narcisses (jonquilles)

Pour éviter d’aiguiser l’appétit des lapins de garenne, nous déconseillons les variétés à fleurs blanches ou jaunes, car ces rongeurs repèrent particulièrement vite les fleurs claires dans l’obscurité. Les narcisses parviennent à décourager rongeurs et escargots grâce au liquide laiteux que leurs feuilles exsudent. Vous avez deux possibilités pour la plantation de cette fleur printanière : vous pouvez en planter des bulbes en septembre ou octobre de l’année précédente sur la tombe. Creusez un trou d’une profondeur égale au double de la taille du bulbe de narcisse puis arrosez abondamment. Si la tombe est encore abondamment occupée à l’automne, il est également possible de planter tout simplement des narcisses de culture disponibles en jardinerie. Vous souhaitez plus de plantes bulbeuses sur la tombe ? Tentez l’expérience des différentes couleurs de jacinthes. Par contre, nous ne pouvons que déconseiller de planter des classiques printaniers telles que les tulipes, car les rongeurs comme les escargots en sont particulièrement friands.

compo image

3

Myosotis

Les myosotis sont le troisième composant idéal d’une composition sépulcrale riche en couleurs. Cette petite fleur bleue dont le nom anglais ou allemand signifie "ne-m’oubliez-pas" est très appréciée par les jardineries de cimetières, car c’est une fleur pérenne, à longue floraison et sans aucune exigence. Elle fleurit sans interruption d’avril à juin, à exposition semi-ombragée. C’est pourquoi elle apprécie les sols humides. Mais la nature les offre d’elle-même au printemps, de sorte qu’il n’est généralement pas nécessaire de s’en occuper. Les jardineries proposent deux variétés de couleur au moment de la plantation en mars ou avril, la variété originale bleue est la plupart du temps un peu plus robuste et surtout plus florifère que les cultivars roses et blancs. Haut de 20 cm maximum, le myosotis s’intègre bien aux autres plantations sépulcrales et peut être tout simplement arraché en juin après sa floraison.

Stars saisonnières

Été

compo image

1

Alysson maritime (Lobularia maritima)

Blanc ou lilas : le choix vous appartient ! Nous vous conseillons toutefois de choisir une variante colorée d’alysson maritime, car cette plante extrêmement florifère est un véritable tous terrains. Il fleurit de juin à septembre et diffuse des fragrances semblables à du miel, qui attirent sur la tombe une foule bigarrée d’abeilles et de papillons. L’alysson maritime mesure 20 cm de haut et forme un tapis de fleurs dense qui protège contre l’évaporation et se propage en occultant les dalles de pierre et les galets. Sa nature peu exigeante en fait le candidat idéal du fleurissement funéraire estival, car il se plaît autant à exposition ensoleillée que semi-ombragée et a de faibles besoins en eau, malgré la splendeur de sa floraison.

compo image

2

Cuphea à feuilles d’hyssope (étoile du Mexique/fausse bruyère)

En général, le cuphea à feuilles d’hyssope n’est pas rustique. Cette petite plante impressionne les visiteurs des cimetières par sa longue floraison qui s’étale de mai à septembre. Son port ramifié, haut de 20 cm au maximum en fait la plante idéale sur une tombe. Elle se plaît à exposition semi-ombragée, mais s’accommode également bien du plein soleil. Il ne faut toutefois pas que la motte se dessèche complètement, raison pour laquelle les arrosages doivent être réguliers en cas de chaleur extrême. Blanche ou lilas, peu importe la variante : au cimetière, cette plante offre toujours une précieuse source de nourriture aux insectes.

compo image

3

Fuchsia

Vous recherchez une magnifique touche de couleur pour fleurir en été une tombe exposée à l’ombre ou à la mi-ombre ? Alors, misez sur une valeur sûre : le fuchsia. Pour peu que la motte reste au frais et modérément humide, le spectacle de sa magnificence se prolonge jusqu’en octobre. En plus des classiques lilas et rouges, les fleurs campanulées se déclinent désormais en de nombreuses autres variantes et jusqu’à trois coloris. Pour apporter air et lumière au fuchsia entre les générations de fleurs, il est conseillé de supprimer les fleurs et feuilles fanées toutes les deux semaines. Faites un apport régulier d’engrais liquide de mars à août, pour favoriser la mise à fleurs. Le fuchsia ne supporte pas les expositions ensoleillées, les fleurs et les feuilles y brûlent rapidement et vous n’en profitez pas longtemps dans ce cas.

compo image

4

Géranium zonal (Pelargonium zonale)

Pour une tombe en plein soleil, le géranium est une plante facile d’entretien résistante à la chaleur et à la sécheresse. Cette fleur aux couleurs vives s’accommode bien des expositions extrêmes, telles que galets et dalles de pierre — en cas de sécheresse prolongée, il faut néanmoins l’arroser abondamment une fois par semaine. Éliminez régulièrement les tiges florales fanées pour que le géranium forme de nouvelles fleurs tout au long de l’été. La diversité des espèces est énorme : vous avez le choix entre les variantes blanches, roses, rouges, violettes ou multicolores ; la hauteur de la végétation est habituellement de 25 à 40 cm. Un autre facteur faisant du géranium une plante de cimetière parfaite : aussi bien les lapins de garenne que les autres rongeurs et les escargots évitent très largement cette plante.

Stars saisonnières

Automne et hiver

compo image
compo image
compo image
compo image

Les tombes doivent être présentables surtout à la Toussaint et pour le Jour des Morts. À l’automne les bruyères, chrysanthèmes ou asters d’automne font bonne figure. Ils sont faciles d’entretien et forment un tapis de fleurs coloré — y compris en coupes. Les plantes vertes aux petites baies rouges forment également de belles touches de couleur dans un cimetière à l’automne : la gaulthérie et le skimmia en sont deux bons exemples, mais le cotonéaster présenté au chapitre des plantes persistantes se pare également de baies rouges en hiver.

compo image

Si les chrysanthèmes et asters d’automne prennent congé au fur et à mesure que les nuits rafraîchissent, vous pouvez remplir les espaces qui se sont libérés sur la tombe avec une jolie composition florale de sapin ou de rose de Noël — la plante si particulière à floraison hivernale et à faible croissance. La rose de Noël mesure quelque 30 cm de haut et, selon la variété, fleurit à un moment donné entre décembre et mars. En plus de la variante classique blanche, d’autres croisements et cultivars ont vu le jour ces dernières années. Vous pouvez ainsi  fleurir une tombe de petits bijoux rouge foncé, lilas, roses, jaunes ou multicolores. Comme les roses de Noël ne sont pas vraiment bon marché et que ces vivaces peuvent vivre jusqu’à 30 ans, il serait vraiment dommage de les jeter au compost en vue des plantations du printemps. Si la rose de Noël ne peut pas avoir de place attitrée sur une tombe, replantez tout simplement cette persistante au printemps à un emplacement ombragé dans votre jardin ou en bac — vous pourrez ainsi profiter à nouveau de sa floraison l’hiver suivant.

Stars hivernales

Cet article présente d’autres idées de fleurissement de tombes en hiver.

En savoir plus

Partager

Inscription à la newsletter

Restez informés

Recevez des conseils d’entretien saisonniers et des inspirations concernant le jardin, le gazon, les plantes, la décoration et bien davantage dans notre newsletter.

 

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE INSCRIPTION!

 

Vous recevez dès à présent une confirmation électronique. Cliquez sur le lien qu’elle contient pour confirmer votre inscription.

Veuillez saisir votre adresse mail.

Veuillez confirmer votre accord en cochant la case.

compo image

COMPO. De belles plantes, tout simplement.

Peu importe que l’on ait deux mains gauches ou la main verte: ensemble pour une qualité de vie plus verte.

Suivez COMPO sur:

En savoir plus sur COMPO