Distributeurs à proximité
compo image

Thermes de recherche fréquents

Distributeurs à proximité
compo image

Un lieu de calme, de détente et de méditation

Idées d'aménagement pour jardins japonais

De l'eau, des pierres et des plantes : les jardins japonais réunissent plusieurs éléments de la nature et les mettent en harmonie. Vous aussi quand vous fermez les yeux, vous voyez un paysage de verdure, des surfaces de gravier blanches, le murmure de l'eau de l'eau et des arbustes d'ornement taillés à la perfection ? Mais comment transformer son propre lopin de terre en véritable jardin japonais ? Dans cet article, nous aborderons les éléments d'aménagement essentiels du style de jardin japonais et vous présenterons dix plantes de jardin typiquement asiatiques qui s'épanouissent également dans des climats comme le nôtre.

compo image

Qu'est-ce qu'un jardin zen ?

Origine de l'art du jardin japonais

Les jardins japonais tirent leur origine dans la doctrine du zen. Au XIIe siècle, le bouddhisme zen, avec sa doctrine de méditation bouddhiste, s'est emparée de l'aménagement de jardins japonais et l'influence encore aujourd'hui. La beauté de la simplicité et la beauté simple sont devenues un élément central de l'aménagement. Une maxime que l'on reconnaît notamment aux surfaces de gravier simples dans lesquelles on peut créer des motifs en forme de vagues à l'aide d'un râteau. Le gravier est très caractéristique des jardins zen. C'est une forme particulière de jardin japonais. Dans cette rocaille, on trouve des surfaces moussues à la place de plantes vertes, et de simples surfaces de gravier ou de sable à la place de cours d'eau. Leurs motifs en forme de vagues symbolisent les vagues de l'eau. Des groupes de pierres constitués de trois ou cinq roches ou de plus grosses pierres naturelles viennent parfaire la rocaille japonaise. En japonais, ce style de jardin est appelé kare-san-sui, ce qui littéralement veut dire jardin sec.

Mais il ne doit pas forcément être une pure rocaille pour trouver les vérités supérieures au-delà de la matière. Un jardin à l'aménagement asymétrique avec des éléments agencés de manière décentralisée et des chemins sinueux constitue lui aussi un lieu de retraite et de repos où on peut oublier l'agitation du monde extérieur pendant quelques heures. Dans ce style de jardin japonais classique, en plus des pierres et des cours d'eaux, des plantes très diversifiées comme les arbustes d'ornement ou encore les plantes à fleurs jouent un rôle que nous allons vous présenter ci-dessous. Si vous avez un grand jardin, vous pouvez également construire un petit salon de thé entouré de bambous dans lequel vous pouvez vous retirer et reprendre des forces.

Des zones sableuses avec de grosses roches, des petits arbustes d'ornement, des plantes à fleurs, un bassin ou un cours d'eau, et au milieu une pagode ou un petit salon de thé pour se poser – découvrez comme les éléments d'aménagement typiques de l'art du jardin japonais trouvent leur place sur n'importe quel petit lopin de terre.

compo image

1. L'élément eau

Les bassins et cascades dans un jardin japonais

Tous les jardins japonais possèdent un bassin avec un rivage incurvé et de jolies plantes. Mais rien de vous oblige à construire un gros bassin à koï avec un pont praticable ou une grande passerelle en bois. Il est possible d'intégrer l'élément eau à votre jardin même si vous n'avez pas beaucoup d'espace ni d'argent. Comme pour toutes les formes dans un jardin asiatique, le bassin ne doit pas avoir de côtés droits, mais des rivages les plus incurvés possible. Cela vaut également pour un tout petit bassin sans poissons mais avec de nombreuses plantes. Des nénuphars sur l'eau, de grosses pierres naturelles sur le rivage et entre les deux des iris avec des hautes herbes et des feuilles décoratives d'hostas - voilà comment aménager un point d'eau agréable.

Si vous avez de la place, vous pouvez aussi construire une petite île au milieu du bassin avec une grosse lanterne en pierre. Les pierres de gué qui permette de passer d'une rive à l'autre sont elles aussi du plus bel effet.

Si l'entretien d'un bassin de jardin vous effraie, vous pouvez tout simplement installer un jeu aquatique en pierre dans le parterre ou à côté de la terrasse. Le clapotis de l'eau est tout aussi relaxant. Il existe aujourd'hui de nombreux modèles en granit qui se marient bien avec le style d'un jardin japonais.

compo image

2. L'élément d'aménagement pierre

Gravier et pierre naturelle dans un jardin japonais

Un petit renfoncement incurvé avec du gravier rond entre les parterres, traversé par de grosses pierres naturelles de différentes formes et au milieu des lanternes en pierre en forme de petites pagodes ou de coupelles à eau plates avec des fleurs - voici comment créer sur un espace très restreint de petits paysages que l'on peut encore et toujours réaménager.

Si en plus de cela vous ratissez le gravier pour dessiner des motifs en forme de vagues, le tout apparaît comme un paysage marin avec de petites îles. Vous pouvez également aménager ces rocailles en lieu de retraite, caché du reste du jardin, par exemple derrière un grand bambou ou mur en pierre naturelle de construction sommaire.

compo image

3. Un endroit pour se poser

Pagodes et salons de thé dans le jardin japonais

Tous les jardins n'ont pas l'espace pour accueillir un salon de thé classique, mais de nos jours, de nombreux fabricants d'abris de jardin proposent également des modèles plus petits avec une superficie de 5 à 6 m². Ce qui n'empêche pas de reconnaître aussitôt le style de jardin japonais grâce à la forme incurvée du toit et aux fenêtres à croisillons. Les grandes tonnelles de jardin avec des piliers en pierre sont plus coûteuses, mais elles font vraiment la différence si votre jardin possède une petite butte sur laquelle installer le bâtiment. Ainsi vous pouvez profiter de la vue sur le bassin et les ginkgos une tasse de thé à la main.

4. Plantes dans un jardin japonais

10 Plantes pour un aménagement de parterres asiatique

Dans de nombreuses régions du Japon, les hivers ne sont pas aussi rigoureux que les nôtres. En plus de cela, les plantes locales sont habituées à une humidité de l'air constamment élevée. C'est pourquoi certaines plantes typiquement asiatiques ne peuvent être plantées dans nos jardins. Mais dans presque tous les cas, il existe au moins une à deux formes de culture qui s'épanouissent dans nos climats. Pour aménager votre parterre au style japonais, nous avons sélectionné pour vous des arbustes et plantes à fleurs très reconnaissants.

compo image

1 sur 10

Ginkgo

Originaire de Chine, le ginkgo est une très belle plante ornementale à feuilles pour les rangées de parterre arrière de jardins asiatiques. Tandis que la plupart des plantes sont fanées à l'automne, les feuilles du ginkgo offrent un véritable spectacle chromatique. Elles adoptent un jaune clair si intense et constant qu'elles illuminent l'arbre et le sol qui le soutient. À leur emplacement naturel, les arbres peuvent avoir plusieurs centaines d'années et mesurer jusqu'à 40 m de haut. Même s'il y a peu de chances d'atteindre de tels chiffres dans nos jardins, faîtes bien attention, lors de l'achat, aux indications de hauteur sur l'étiquette de la plante. Par ailleurs, il existe aujourd'hui des variétés naines et des cultures plus petites sous forme d'arbrisseau pour le bac.

compo image

2 sur 10

Azalée du Japon

Les azalées du Japon appartiennent à l'espèce des rhododendrons, mais avec un feuillage plus dense et un taille bien plus compacte. Les arbustes atteignent entre 50 et 100 cm de hauteur et avec l'âge, ils se développent plutôt en largeur. Les petites espèces peuvent même être plantées en bac. D'avril à mai, l'azalée du Japon éblouit grâce à ses nombreuses fleurs en forme de petites trompettes. Vous avez le choix entre différentes couleurs : rose, violet intense, rouge vif, orange ou blanc neige. Même plantés en groupes de plusieurs couleurs, les arbustes en mettent plein la vue. Les azalées préfèrent les emplacements semi-ombragés ; mais ils ne doivent pas être trop sombres, sinon la floraison sera moins éclatante, ni trop venteux.
Comme tous les rhododendrons, l'azalée du Japon adore les sols acides avec un faible pH. Vous pouvez créer un tel sol en travaillant un terreau à rhododendrons ou à hortensias ou encore en ajoutant un engrais spécial plantes de terre de bruyère.

compo image

3 sur 10

Prunier des sables

Pas de jardin japonais sans plantes aux feuilles rouge foncé. Le prunier des sables (Prunus cistena) représente une solution compacte pour les jardins particuliers. L'arbuste ne pousse que d'environ 10 cm par an et ne réclame donc pas de taille régulière. La plupart des exemplaires s'arrêtent de pousser à 2,50 m de hauteur.

Le prunier des sables résiste au froid et s'épanouit pleinement à un emplacement semi-ombragé dans le jardin. Mais il en a encore plus dans le ventre : De mai à juin, il arbore des fleurs blanc neige avec des étamines rouge foncé qui offrent un sublime contraste par rapport au feuillage sombre. Pendant cette période, le prunier des sables est LA star du jardin.

compo image

4 sur 10

Bambou

Que vous l'utilisiez comme haie, comme plante d'arrière-plan derrière un parterre de fleurs ou comme brise vue à côté de la terrasse : le bambou est indispensable à l'aménagement de jardins asiatiques. Mais le bambou naturel (Bambusa), avec ses tiges épaisses de type brut, ne sont pas suffisamment rustiques dans nos climats. Surtout si vous prévoyez de planter des bambous en bac, vous devez vous renseigner avant l'achat sur la résistance au gel des différentes espèces.

Les espèces de bambou les plus répandues en Europe sont le bambou parapluie (Fargesia) et le bambou traçant (Phyllostachys). Tandis que le bambou parapluie pousse de manière compacte et peut être planté dans un bac, le bambou traçant est parfait comme brise vue, puisqu'il peut atteindre les 10 m de hauteur. Toutefois, cette espèce de bambou est également très vigoureuse sous la terre. Les rhizomes du bambou traçant se propagent avec tellement de vigueur qu'ils peuvent former de véritables aires de bambous dans votre jardin en quelques années seulement. Que ce soit pour en faire une haie ou pour le planter en arrière-plan du jardin, vous devez absolument installer le bambou traçant dans une bassine à plantes ou avec une barrière anti-rhizome stable dans le sol ! Le bambou parapluie peut quant à lui être planté directement dans le sol du jardin sans précautions particulières.

compo image

5 sur 10

Pivoine

Vous êtes sans doute en train de vous demander ce qu'elles font là. En effet, les pivoines sont originaires de Chine. Elles appartiennent à la culture des jardins chinoise depuis plus de 2000 ans. Au VIe siècle, elles se sont installées au Japon et depuis, elles font partie intégrante de l'aménagement de jardins japonais. Les pivoines ouvrent leurs immenses capitules de mai à juin. Elles peuvent être blanches, roses, rose vif ou rouge foncé, comme espèces à fleur double ou simple.

La plante se retire complètement dans le sol tout au long de l'hiver et ne forme de nouvelles feuilles vert clair qu'au printemps. Contrairement à bien d'autres plantes dans un jardin asiatique, la pivoine a besoin de beaucoup de soleil et d'une dose d'engrais riche en potassium pour le bourgeonnement du printemps - cela renforce la structure cellulaire des parties molle de la plante et aide la pivoine à mieux supporter ses lourds capitules.

compo image

6 sur 10

Iris du Japon

De mai à juillet, l'iris du Japon vient égayer les rives du bassin. Pour que ses tiges droites donnent de nombreuses fleurs, l'emplacement doit être le plus ensoleillé possible. Comme elle réclame beaucoup d'eau, la plante a besoin d'un sol humide, surtout en été. Si vous n'avez pas de bassin, vous devez dans tous les cas planter cette espèce d'iridacée dans de petites bassines ou dans des fossés dans lesquels l'eau s'accumule, ce qui permet un sol toujours humide. Par ailleurs, le sol doit être acide. C'est pourquoi un terreau pour rhododendrons ou pour hortensias constitue une base idéale.

En ce qui concerne l'agencement des couleurs, vous avez l'embarras du choix en matière de cultures - bien évidemment, les compositions de diverses couleurs d'iris seront du plus bel effet. Vous avez l'iris classique en violet foncé, mais aussi d'autres variétés d'iris blanches, jaunes ou encore couleur lilas. Les variantes à trois ou quatre couleurs sont particulièrement jolies, avec leurs dégradés de couleurs allant du blanc au violet clair ou foncé en passant par le jaune. Ces cultures portent notamment les noms de 'Angel Mountain', 'Dinner Plate Tiramisu', 'Freckled Geisha' ou encore 'Dinner Plate Ice Cream Bare'.

compo image

7 sur 10

Camélia

Les espèces végétales de la famille des camélias font partie intégrante de l'aménagement d'un jardin japonais. Nous devons toutefois être attentifs dans nos climats, car sur les 300 espèces, toutes ne sont pas suffisamment rustiques. Parmi les espèces de camélia les plus connues, on compte le théier (Camellia sinensis), dont les feuilles sont utilisées pour le thé vert ou noir, et le camélia du Japon (Camellia japonica), également appelé "Rose du Japon". Ces deux espèces ne survivent à nos hivers que dans un jardin d'hiver frais et lumineux. C'est pourquoi elles ne conviennent pas comme plantes de jardin, mais uniquement comme plantes en bac.

La plupart des espèces de camélia préfèrent les emplacements semi-ombragés sous les arbres ou arbustes, mais ces arbustes d'ornement se sentent aussi très bien dans un bac sur un balcon semi-ombragé ou sur une terrasse.

La gamme de couleur est très large : elle va du blanc au corallin et au rouge foncé en passant par le rose et le rose vif. En plus de cela, vous avez le choix entre des fleurs doubles ou simples, mais aussi entre une culture sous forme d'arbrisseau et une mise en tige.

À noter : selon les espèces, les camélias fleurissent entre novembre et mai, c'est-à-dire à la période où il n'y a pas d'autres touches de couleur dans le jardin.

compo image

8 sur 10

Nénuphars de jardin

Votre bassin se situe à un emplacement en plein soleil dans votre jardin ? Alors les nénuphars s'y sentiront bien et apporteront une belle note d'élégance de juin à septembre. Vous voulez savoir quelles variétés choisir pour votre bassin ? Tout dépend de leur profondeur : certains nénuphars peuvent être plantés jusqu'à 2 m de profondeur, d'autres à 40 cm seulement. Consultez l'étiquette de la plante pour savoir quelles variétés choisir pour des zones de rivage plates ou pour le milieu de bassin plus profond. Les nénuphars rustiques avec de grosses fleurs sont très appréciés, comme l' 'Escarboucle' en rose vif. Le 'Colossea', le 'Sioux' ou encore l''Aurora' sont plutôt roses ou couleur pêche, mais il existe des variantes en blanc neige ou en rouge foncé.

Si en regardant des bassins de jardins japonais vous vous imaginez des fleurs de forme sphérique plutôt jaunes, c'est sans doute au nénuphar du Japon (Nuphar japonica) que vous pensez. Malheureusement, il n'est pas suffisamment rustique pour nos régions, mais il vous reste le beau nénuphar jaune (Nuphar lutea). Les nénuphars ne poussent que dans dix à vingt zones de rivage plates. Ils sont résistants, mais peuvent proliférer de façon très vigoureuse s'ils se sentent bien à leur emplacement.

compo image

9 sur 10

Érable du Japon

D'une hauteur moyenne de 3 à 4 m, l'érable du Japon est légèrement plus petit que son cousin au feuillage vert. Ainsi le grand arbuste est parfait pour une plantation à l'arrière-plan de parterres. Mais l'arbuste ornemental a également sa place en plantation individuelle sur le gazon. Son emplacement doit être ensoleillé ou semi-ombragé. Certaines cultures changent même de couleur selon les rayons du soleil au cours de l'année, passant alors du rouge clair au rouge foncé. Aujourd'hui, il existe des variantes en orange ou en violet, mais ces arbrisseaux délicats ne sont pas tous rustiques.

Si une plantation dans un parterre s'avère trop risquée, l'érable du Japon peut très bien vivre longtemps dans un bac de taille suffisante. Pour ce faire, il lui faut un apport régulier en nutriments et suffisamment d'eau. L'érable du Japon a un enracinement à ras de terre ; ses feuilles ainsi que se branches sont tellement filigranes qu'elles subissent rapidement des dommages - par ex. un dessèchement du bout des feuilles ou des branches mortes - en cas de longues périodes de sécheresse. C'est pourquoi vous devez, notamment lors des premières années suivant la plantation, veiller à ce que le sol dans la zone de la motte contienne toujours assez d'humidité.

compo image

10 sur 10

Hibiscus

Si vous souhaitez intégrer un hibiscus à votre aménagement de jardins japonais, vous devez rechercher le ketmie, l'hibiscus des marais, ou encore l'althéa (Hibiscus syriacus). Ces espèces d'hibiscus sont les seules à être suffisamment rustiques dans nos contrées. Elles existent sous forme d'arbrisseau ou comme arbuste de maximum 2 m de hauteur. La gamme de couleurs va du blanc à la variante la plus répandue en bleu-violet, en passant par le rose clair et le rose vif. Dans presque toutes les cultures, une étamine blanche et une coloration rouge foncé au cœur tranchent sur la couleur des pétales. Par ailleurs, les cultures à fleur double qui rappellent un peu les fleurs en papier crépon sont très appréciées. Malheureusement, ces fleurs commencent à faner rapidement pendant les périodes de fortes pluies, et finissent par tomber puisque l'eau s'accumule entre ses pétales denses. C'est pourquoi vous devez privilégier un emplacement à l'abri de la pluie pour ces beautés végétales.
Toutefois, même les hibiscus à fleur simple adorent les emplacements en plein soleil et à l'abri des courants d'air, à proximité d'un mur ou d'une haie. Lorsque l'arbuste ornemental ouvre ses nombreuses fleurs, au plus tard au mois de juillet, la plante a besoin de beaucoup d'eau. C'est pourquoi vous devez absolument veiller à ce qu'il y ait toujours assez d'humidité dans le sol, faute de quoi l'hibiscus réagit en se débarrassant des bourgeons pas encore éclos.

Et qu'en est-il des espèces d'hibiscus rouges ou orange ? Elles appartiennent à une espèce appelée hibiscus Rose de Chine (Hibiscus rosa-sinensis) et ne sont pas suffisamment rustiques pour nos régions. Vous pouvez toutefois conserver la plante dans un bac comme plante d'intérieur et l'installer sur la terrasse pendant l'été, de juillet à septembre.

Partager

Inscription à la newsletter

Restez informés

Recevez des conseils d’entretien saisonniers et des inspirations concernant le jardin, le gazon, les plantes, la décoration et bien davantage dans notre newsletter.

 

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE INSCRIPTION!

 

Vous recevez dès à présent une confirmation électronique. Cliquez sur le lien qu’elle contient pour confirmer votre inscription.

Veuillez saisir votre adresse mail.

Veuillez confirmer votre accord en cochant la case.

compo image

COMPO. De belles plantes, tout simplement.

Peu importe que l’on ait deux mains gauches ou la main verte: ensemble pour une qualité de vie plus verte.

Suivez COMPO sur:

En savoir plus sur COMPO