Distributeurs à proximité
compo image

Thermes de recherche fréquents

Distributeurs à proximité
compo image
  1. COMPO
  2. Conseil
  3. Entretien des plantes
  4. Gazon
  5. Créer et entretenir
  6. Champignons dans le gazon - que faire ?

Supprimer & prévenir

Champignons dans le gazon

Les champignons dans le gazon sont souvent source d’irritation : car ils soustraient quasiment tous les nutriments et l’eau aux graminées de gazon et endommagent à long terme toute la surface. Nous vous montrons dans ce billet comment supprimer les champignons du gazon.

Champignons et maladies fongiques

Champignons dans le gazon - du cèpe au fil rouge

Une belle poêlée dans une délicieuse sauce crémeuse en accompagnement de pâtes ou d’une escalope, voilà comment nous aimons les agarics, cèpes et girolles. Mais que faire de ceux qui poussent au beau milieu du gazon, au printemps et à l’automne, par temps humide et chaud ? Faut-il s’en réjouir ou vaut-il mieux être prudent ?

La réponse est claire et nette : la prudence est de mise en ce qui concerne les champignons sur le gazon. Même s’il s’agit fréquemment de champignons relativement inoffensifs, ils ne sont généralement pas comestibles. Par ailleurs, il peut arriver qu’un champignon vénéneux tel que l’amanite tue-mouches s’invite dans la mêlée. Il faut être particulièrement vigilant surtout si vous avez de jeunes enfants et supprimer les champignons qui poussent sur la pelouse. Cependant avant de vous montrer comment vous en débarrasser, nous souhaitons procéder à une distinction importante : les « champignons sur le gazon » peuvent être aussi bien de petits agarics que des maladies fongiques telles que la moisissure des neiges, la brûlure en plaques ou le fil rouge. Nous vous montrons les spécificités de ces champignons de pelouse avant de poursuivre avec les agarics !

compo image

Les maladies fongiques du gazon

Il n’est souvent pas facile d’identifier comme telle une maladie fongique du gazon. Ainsi des taches jaune clair, informes ou en rond voire des endroits dégarnis indiquent des champignons du gazon tels que la tache brune (brown patch), les fusarioses, la brûlure en plaques ou le fil rouge. Le fil rouge se traduit par des ramifications rouges telles qu’illustrées sur la photo.

Les taches brunes à grisâtres et les graminées brillantes blanc-argenté peuvent être dues au champignon de la moisissure des neiges et les taches circulaires de couleur bronze ou vert clair peuvent être une infestation fongique de gaeumannomyces graminis - un champignon responsable de la maladie du piétin-échaudage.

Par ailleurs il existe aussi les myxomycètes, qui apparaissent par temps chaud et humide. Ils ne sont pas très appétissants du point de vue esthétique et ont un aspect gélatineux. Les maladies fongiques du gazon sont d’apparences très diverses, plus difficiles à classer qu’il n’y paraît. 

Quand surviennent les maladies fongiques ?

Les maladies fongiques surviennent fréquemment sur un gazon malade. L’humidité stagnante, les carences en potassium, les arrosages incorrects ou la surfertilisation à l’azote – pour résumer : tout ce qui affaiblit le gazon, favorise les champignons. De ce fait, la prévention est souvent la meilleure médecine. En font partie par exemple un apport ciblé en nutriments, un arrosage correct et une scarification régulière.

Les bons soins permettent non seulement de prévenir les maladies fongiques, mais également de lutter contre elles. La maladie du fil rouge peut, par exemple, être souvent combattue par une fertilisation ciblée. Ce champignon dû au stress est en effet un parasite de faiblesse, qui survient fréquemment sur le gazon lorsqu’il a des carences nutritionnelles. Les autres facteurs de stress, tels que de fortes chaleurs sèches ou une hygrométrie élevée contribuent aussi à affaiblir le gazon et à favoriser l’émergence de champignons. C’est pourquoi : si vous souhaitez prévenir ou lutter contre les champignons, il est préférable de veiller à ce que le gazon soit sain et vigoureux.

1. Maladies fongiques - Conseils

Trois mesures sont importantes pour renforcer le gazon et ne laisser aucune chance aux champignons :

1. Une fertilisation suffisante et équilibrée :

Un gazon mal nourri offre un tremplin idéal pour les champignons du stress. Pour cette raison, il importe d’effectuer des fertilisations régulières. Il est préférable de les commencer directement en début de saison, au printemps. Pour apporter tous les nutriments nécessaires, utilisez de préférence un engrais complet longue durée. Durant l’été, complétez les fertilisations si besoin avec un engrais organique ou un engrais liquide. À l’automne, un engrais longue durée à forte teneur en potassium est important pour augmenter la résistance des graminées en hiver. Car les carences en potassium sont fréquemment la porte ouverte aux maladies fongiques.

Pour les fertilisations, il faut par ailleurs bien respecter les indications portées sur l’emballage. Car une surfertilisation à l’azote peut aussi favoriser les maladies fongiques. Certes l’azote est un nutriment essentiel important. Mais un apport unilatéral et excessif d’azote ramollit toutefois les graminées, les rendant ainsi plus vulnérables aux maladies fongiques.

Il convient donc de veiller à un apport équilibré, contenant aussi bien de l’azote que du potassium et d’autres nutriments indispensables.

2. Des arrosages ciblés :

Les champignons se délectent des environnements humides. Si le gazon est arrosé trop tard le soir, il sèche lentement en raison des températures plus fraîches, ce qui constitue une porte d’entrée grand ouverte aux champignons. Il est donc préférable d’arroser le gazon tôt le matin. Il est déconseillé d’arroser en fin de matinée avant midi, au risque de brûler les graminées en été. C’est pourquoi nous vous conseillons d’arroser le gazon de préférence moins souvent, mais plus copieusement. En été, lorsque le temps est chaud et sec, un arrosage deux fois par semaine de 15 litres environ par mètre carré constitue une bonne base, mais dépend bien sûr des intempéries. Si l’été est pluvieux, les arrosages seront nettement moins nécessaires alors qu’il en est tout autrement en cas d’été caniculaire.

3. Laisser le gazon respirer :

Pour que le gazon soit suffisamment oxygéné, il faut éliminer régulièrement le feutrage racinaire et la mousse. Une scarification annuelle au printemps est tout à fait judicieuse. Si le sol a tendance çà et là à se compacter, un aérateur peut s’avérer utile. Les compactages du sol se traduisent par le fait qu’en cas d’averse, l’eau pénètre moins vite dans le sol, mais a tendance à stagner en surface plus longtemps.

2. Agarics sur le gazon

En plus des maladies fongiques pouvant avoir des conséquences dramatiques sur le gazon, il existe aussi les agarics, des champignons classiques que l’on observe au printemps ou à l’automne. Il s’agit ici de champignons inoffensifs, mais qui peuvent néanmoins provoquer des dégâts. Car ils font concurrence au gazon en lui soustrayant nutriments et apports hydriques dans le sol.

compo image

Que sont les agarics ?

Ces jolis champignons - bien que parfois peu gracieux - poussant à l’automne et au printemps sont en fait des sporophores ; le mycélium associé se trouve dans le sol et est quasiment invisible à l’œil nu. Que recherche le mycélium dans le sol ? En fait, les champignons jouent un rôle important dans la terre : ils détruisent par exemple le vieux bois mort provenant d’arbres abattus et qui se trouve à présent sous la couche de terre.

Ce processus de décomposition permet de libérer de nouveaux nutriments. Les champignons contribuent ainsi à la salubrité de la vie du sol. Au printemps ou à l’automne, le temps chaud et humide favorise l’apparition des sporophores, les petits « lutins du jardin ». Ils apparaissent souvent en l’espace de quelques heures et ne restent que quelques semaines.

Pourtant bien que la visite des champignons soit plutôt brève, elle est synonyme de grand stress pour le gazon. Si les champignons surgissent çà et là, il lui est toujours possible de faire face, mais lorsqu’ils surviennent en petits groupes, les ennuis commencent. Ceci vaut aussi pour les ronds de sorcières, où les sporophores sont disposés en cercle. Car les champignons subtilisent les nutriments et l’eau au gazon, indispensables à sa survie. Il est fréquent de voir des graminées mortes au milieu d’un rond de sorcières. Pour épargner ce funeste destin à votre gazon, il convient de supprimer sans délai les champignons qui y poussent.

5 conseils — Supprimer les champignons sur le gazon

  1. 1

    Couper les champignons au ras du sol avec un couteau aiguisé

    Il faut de préférence intervenir le plus tôt possible, avant que les lamelles ne se soient ouvertes sur la face inférieure du champignon et que les spores (c’est-à-dire l’équivalent des « graines de champignon ») ne soient expulsées, favorisant ainsi une future propagation.

  2. 2

    Aérer le sol

    Percer des trous rapprochés dans le sol à l’aide d’une fourche à bêcher pour aérer le sol et casser le mycélium. Il n’est pas vraiment conseillé d’utiliser des sandales d’aération pour aérer le sol, car les trous doivent mesurer au moins huit à dix centimètres de profondeur pour être vraiment efficaces.

  3. 3

    Sabler le sol

    Après aération, remplissez les trous de sable. Vous améliorerez ainsi le drainage du sol.

  4. 4

    Bien fertiliser !

    Le gazon a urgemment besoin de nutriments pour reprendre des forces.

  5. 5

    Ouvrez l’eau

    Et finalement, arrosez copieusement le gazon, car les champignons ont soustrait beaucoup d’eau au sol.

Vous pouvez jeter sans problème les champignons coupés à la poubelle ou au compost. Toutefois, dans ce dernier cas, veillez à les « répartir » et à ne pas les empiler. Leur décomposition en sera facilitée.

Champignons dans la pelouse : peut-on les tondre tout simplement ?

L'astuce consistant à tondre tout simplement les champignons n’est valable que si vous utilisez au quotidien un robot de tonte, qui détruira les champignons à un stade très précoce. Toutefois, si le champignon a déjà mis son couvre-chef, ce dernier porte à son revers des millions de petites spores. La tonte et la destruction des champignons auraient de fait comme conséquence de favoriser leur propagation sur le gazon. Pour supprimer les champignons sur une pelouse, coupez-les de préférence avec un couteau aiguisé et jetez-les au compost ou à la poubelle.

Peut-on laisser sécher les champignons ?

Comme les champignons ont besoin de beaucoup d’eau, on pourrait supposer qu’il suffirait de les laisser sécher. Malheureusement, cela signifierait à court ou moyen terme la mort du gazon, car les champignons ont du souffle et s’imposent sans détour.

Des antifongiques traditionnels sont-ils efficaces contre les champignons sur la pelouse ?

Malheureusement pas. Un produit classique, utilisé par exemple contre le mildiou ou d’autres maladies fongiques, serait ici quasiment sans effet. Ceci est lié au fait que les champignons ne sont pas des plantes et ne produisent pas de chlorophylle. Pour que les antifongiques puissent fonctionner, il faut de la chlorophylle, telle que celle produite par exemple par une rose attaquée par des champignons.

compo image

Comment prévenir les champignons dans le gazon ?

Pour prévenir les champignons dans le gazon, ce dernier doit être bien entretenu. Comme pour les maladies fongiques, appliquez les soins suivants :

  1. une fertilisation équilibrée et suffisante en début de saison, pendant l’été et à l’hiver
  2. un arrosage correct et ciblé tôt le matin
  3. une tonte régulière - ne jamais tondre le gazon de plus d’un tiers et en général pas en dessous de quatre centimètres
  4. une scarification annuelle en cas de feutrage racinaire et de mousse

Partager

Inscription à la newsletter

Restez informés

Recevez des conseils d’entretien saisonniers et des inspirations concernant le jardin, le gazon, les plantes, la décoration et bien davantage dans notre newsletter.

 

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE INSCRIPTION!

 

Vous recevez dès à présent une confirmation électronique. Cliquez sur le lien qu’elle contient pour confirmer votre inscription.

Veuillez saisir votre adresse mail.

Veuillez confirmer votre accord en cochant la case.

compo image

COMPO. De belles plantes, tout simplement.

Peu importe que l’on ait deux mains gauches ou la main verte: ensemble pour une qualité de vie plus verte.

Suivez COMPO sur:

En savoir plus sur COMPO