Distributeurs à proximité
compo image

Thermes de recherche fréquents

Distributeurs à proximité
compo image

Les premiers pas vers le jardin de vos rêves

Jardinage pour débutants

Avez-vous enfin trouvé la maison idéale, voire peut-être l’avez-vous construite vous-même, et surmonté la longue épreuve de la phase de (re)construction ? Ou peut-être venez-vous justement de signer le contrat pour votre jardin familial ? Alors maintenant les doigts vous démangent : c’est parti pour la conception du jardin ! Cependant la création ou la transformation d’un jardin peut être véritablement complexe, si l’on n’en a aucune expérience. COMPO vous montre comment transformer ce projet apparemment titanesque en un voyage passionnant et réussi.

compo image

Étape 1 : estimer de façon réaliste les efforts de conception et d’entretien

Un projet bien préparé est à moitié réalisé - ceci s’applique particulièrement à la conception d’un jardin. La première question se pose donc toujours : quel type de jardin aimeriez-vous avoir ? Les considérations de coût et d'effort sont bien sûr étroitement liées à cette question. Aussi merveilleux que puisse être un grand jardin : si les connaissances, le budget et le temps sont limités ou quasi inexistants, cela mènera rapidement au surmenage et à la frustration. De ce fait, les propriétaires de jardin fraîchement moulus doivent s’interroger clairement sur la somme d’énergie et d’argent qu’ils souhaitent investir sur l’extérieur. Surtout chez de nombreux nouveaux propriétaires de maison, le jardin est plutôt en bas sur la liste des priorités - car finalement les investissements dans l’intérieur sont prioritaires. Pourtant c’est justement quand le budget et le temps disponibles sont limités, qu’il faut miser sur une planification intelligente et des plantes faciles d’entretien.

Conseil

Pour les jardiniers inexpérimentés, la taille de jardin idéale est de 300 à 400 m².

compo image

Étape 2 : vérifier la nature du sol

Les débutants achètent souvent des plantes comme bon leur semble. Mais le plus grand désarroi s’installe si les plantes récemment acquises font la tête peu de temps après ou refusent obstinément toute coopération. Voici les règles de base les plus importantes pour tous les jardiniers : ce n’est pas l’aspect, mais le sol qui dicte le choix des plantes ! Seule la connaissance des exigences de votre sol, permet de choisir les bonnes plantes. Pour vérifier la nature du sol, ramassez une poignée de terre et formez une boule : si la terre coule entre les doigts, tout indique qu’il s’agit d’un sol sableux, si au contraire la boule ne s’effrite pas, il s’agit vraisemblablement d’un sol argileux.

Si vous souhaitez précisément le savoir, prélevez un échantillon de sol et faites-le analyser par un professionnel. Les sols sableux constituent un vrai défi pour les personnes inexpérimentées, car ils sont pauvres en nutriments et ne retiennent pas l’eau. À l’inverse, les sols argileux sont certes un vrai paradis nutritionnel, mais leur structure empêche l’air d’arriver aux racines. Pourtant pas de souci : la structure du sol peut être nettement améliorée en apportant et en incorporant du compost, de préférence avec une bêche ou une fourche-bêche. 

compo image

Étape 3 : apprendre à connaître les besoins des plantes

Le choix de vos fleurs favorites prend tout son sens seulement si, en plus de la nature du sol, vous connaissez aussi les expositions ensoleillées et ombragées du jardin ainsi que les différents besoins en eau et en nutriments des plantes. Les jardiniers novices devraient de ce fait toujours bien prendre conseil avant l’achat. Pour les débutants qui ignorent tout du monde floral, des cultures à croissance lente sont particulièrement adaptées.

Les plantes vivaces robustes sont par principe toujours un choix avisé, car une fois plantées elles refleurissent chaque année, comme les nepetas, alchémilles, échinacées ou les orpins. Des arbustes baccifères tels que les groseilliers ou les fraisiers sont idéaux pour les novices, car ils n’ont pas de grandes exigences et invitent à un grignotage sain entre les repas. Vous avez un peu plus de place dans votre jardin ? Alors, plantez des arbres d’ornement et des fruitiers. Certes il faut les tailler régulièrement, mais ils sont sinon assez faciles d’entretien.

compo image

Étape 4 : veiller à bien débuter

Si vous avez trouvé un lieu adéquat pour les nouveaux habitants du jardin, des apports d’engrais réguliers peuvent stimuler la croissance. Car c’est surtout au printemps que les plantes sont très sollicitées pour former de nouvelles feuilles et fleurs. C’est pourquoi il est préférable d’apporter directement à la plantation un engrais à libération prolongée adapté aux besoins des plantes de jardin. Il faut ensuite vite installer un récupérateur d’eau de pluie et selon la météo arroser abondamment plusieurs fois par semaine - avec le temps, vous vous rapprocherez ainsi à grands pas de votre jardin rêvé. Cependant - et tout débutant l’apprendra certainement avec le temps : un jardin n’est jamais totalement « terminé », il y a toujours quelque chose à faire. Mais, on disait quoi déjà ? C’est à l’ouvrage qu’on reconnaît le maître.

Partager

Inscription à la newsletter

Restez informés

Recevez des conseils d’entretien saisonniers et des inspirations concernant le jardin, le gazon, les plantes, la décoration et bien davantage dans notre newsletter.

 

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE INSCRIPTION!

 

Vous recevez dès à présent une confirmation électronique. Cliquez sur le lien qu’elle contient pour confirmer votre inscription.

Veuillez saisir votre adresse mail.

Veuillez confirmer votre accord en cochant la case.

compo image

COMPO. De belles plantes, tout simplement.

Peu importe que l’on ait deux mains gauches ou la main verte: ensemble pour une qualité de vie plus verte.

Suivez COMPO sur:

En savoir plus sur COMPO